Pitroipa exclu
Jonathan Pitroipa, incrédule après la décision de l'arbitre | AFP - ISSOUF SANOGO

Pitroipa exclu, le Burkina Faso fait appel

Publié le , modifié le

Qualifié en finale de la Coupe d'Afrique des Nations après leur victoire face au Ghana mercredi (1-1 a.p, 3-2 t.a.b), le Burkina Faso a fait appel auprès de la CAF (Confédération Africaine de Football) pour contester le carton rouge litigieux reçu par l'attaquant Jonathan Pitroipa.

L'un des tous meilleurs éléments des Étalons a écopé d'un second carton jaune à la 117e minute du match, pour une simulation dans la surface, un arbitrage très contestable. Le secrétaire général de la Fédération burkinabè a donc décidé de faire appel "dès la fin du match", selon Gualbert Kaboré, manager de l'équipe, qui considère "avoir une bonne chance d'obtenir gain de cause" pour rattraper cette expulsion "scandaleuse"."On se pose beaucoup de questions. Curieusement, les joueurs ont mieux réagi que nous, les membres de l'encadrement. Ils se sont dit que si l'arbitre était injuste, c'est parce que quelque part, ils étaient forts".

Le Tunisien Slim Jedidi, arbitre de la rencontre, a été sévèrement critiqué par le sélectionneur belge du Burkina Faso, Paul Put."Le meilleur joueur ce soir était l'arbitre, c'était la star, très haut niveau", a-t-il lancé en conférence de presse d'après-match. "C'était clair qu'il ne voulait pas de nous en finale". Ses hommes ont pourtant remporté la séance de tirs aux buts et retrouveront le Nigéria, tombeur du Mali (4-1). Sans Pitroipa, pour l'instant.

En attendant de connaître le sort réservé au milieu de terrain rennais, la CAF (Confédération Africaine de Football), par la voix de son secrétaire général Hicham El Amrani, a choisi de suspendre Jedidi pour une durée indéterminée. "Le comité d'organisation ne peut changer la décision de l'arbitre que si  l'arbitre reconnaît qu'il a fait une erreur, dans son rapport officiel", a  précisé Hicham El Amrani. Une réunion devait se tenir pour étudier l'appel.