Pitroipa Burkina 03022013
Jonathan Pitroipa | FRANCISCO LEONG/AFP

Pitroipa envoie le Burkina Faso en demies-finale

Publié le , modifié le

Le Burkina Faso s'est qualifié pour les demi-finales de la CAN 2013. Les Burkinabés sont venus à bout du Togo (1-0) au terme de la prolongation, dimanche à Nelspruit. Ainsi les Etalons retrouveront le Ghana mercredi en demie-finales de la compétition africaine.

Un but de Pitroipa pour débloquer la situation. Opposé à une pale équipe du Togo (1-0 a.p.), le Burkina Faso a décroché son billet pour les demie-finales de la CAN2013. Quinze ans après leur unique participation à un dernier carré dans une Coupe d'Afrique, les Etalons sont parvenus à rééditer cet exploit et à terrasser l'équipe d'Adebayor sur un coup de tête de leur attaquant vedette (105e, 1-0). Naguère abonnés aux rôles de cancres dans l'épreuve reine du continent, le Burkina Faso et sa "légion française" (Pitroipa, Kaboré, Alain Traoré, Bakary Koné, Djakaridja Koné) se sont métamorphosés cette année sous la houlette de leur sélectionneur belge, Paul Put. L'aventure se termine en revanche de façon cruelle pour le Togo, qui aura atteint pour la première fois les quarts de finale, trois ans après la tragique fusillade de Cabinda.

Adebayor pas en réussite

Comme c'était prévu, le match a été indécis, les deux équipes ayant le plus grand mal à se créer des occasions dignes de ce nom sur une pelouse dans un état déplorable. La première période a ainsi été soporifique, les opportunités étant rares de part et d'autre, hormis celle gâchée par Floyd Ayité (18e) après un bel enchaînement togolais. Côté burkinabé, pas grand chose également à se mettre sous la dent, seul Ouattara ayant réussi à inquiéter quelque peu Agassa sur une tête non cadrée (27e).

Le forfait définitif de l'artificier Alain Traoré, meilleur buteur du  tournoi à égalité avec le Nigérian Emenike (3 buts), s'est fait cruellement sentir chez les Etalons. Pitroipa a bien tenté de faire parler sa  technique mais s'est enferré comme d'habitude dans des dribbles inutiles. Et c'est finalement de la tête qu'il a fait la différence.Les Togolais pouvaient en revanche compter sur leur star Adebayor mais l'attaquant de Tottenham n'a pas été heureux dans ses tentatives. Il a d'abord vu une tête repoussée sur la ligne par Panandetiguiri (47e) avant de buter sur le gardien du Burkina Diakité après un rush spectaculaire (78e). Sans la réussite habituelle d'Adebayor, le Togo ne pouvait pas espérer grand chose.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, le Nigéria a eu raison de la Côte d'Ivoire 2-1 dans l'autre quart de finale du jour.