Emmanuel Emenike
Emmanuel Emenike célèbre son but | AFP

Le Nigeria éteint les espoirs ivoiriens

Publié le , modifié le

Finaliste de la dernière édition, et grand favori cette année, la Côte d'Ivoire a vu ses espoirs de remporter une deuxième Coupe d'Afrique des Nations anéantis après une défaite 2-1 en quart de finale, face au Nigeria.

Didier Drogba était bien titulaire cette fois pour les Ivoiriens, mais le scénario ne s'est pas déroulé comme Sabri Lamouchi l'a envisagé. A l'inverse, son homologue avait pris soin d'injecter du sang neuf dans son 11 de départ, notamment en attaque avec Emenike, Musa et Moses. Et c'est ce dernier qui alliat se procurer la première occasion après seulement dix minutes disputées dans ce quart dfe finale. La fébrilité des Eléphants se confirmaient lorsque sur une mauvaise relance des Ivoiriens, Emenike s'offrait lui aussi une occasion, mais il ne cadrait pas son tir (28e). A 35 ans, Drogba allait à son tour bénéficier d'une occasion, mais sa frappe était déviée par lé défense adverse. Absents l'an passé, les Super Eagles démontraient qu'ils avaient l'envie de s'illustrer et à deux minutes de la pause, Emenike envoyait un missile du pied droit qui laissait de marbre Barry Copa (43e, 1-0).

Keshi: "On a montré du caractère"

Sabri Lamouchi parvenaient toutefois à remotiver ses troupes pendant la mi-temps, et cinq minutes après la sortie des vestiaires, Drogba sur coup franc remarquait que Tiote était totalement oublié au deuxième poteau, et celui-ci égalisait (1-1, 50e). Le jeu s'équilibrait, et c'était finalement les Super Eagles qui grâce à une frappe en cloche signée Mba reprenaient l'avantage, cette fois décisif à douze minutes du coup de sifflet final (2-1, 78e). Les hommes de Stephen Keshi se retrouvent donc en demi-finale où ils affronteront le Mali, tombeur du pays organisateur, l'Afrique du Sud. Pour Stephan Keshi, cette victoire n'est pas si étonnante. "Je connais la mentalité de mes joueurs, leur concentration, et je savais qu'ils allaient faire quelque chose. Nos joueurs  ont fait preuve de discipline. Personne ne donnait cher de notre peau, ne nous donnait la moindre chance, mais on a montré du caractère", a déclaré le sélectionneur du Nigeria.

Vidéo: la liesse des supporters nigérians

Voir la video

Romain Bonte