Le Maroc suspendu pour les CAN 2017 et 2019

Le Maroc suspendu pour les CAN 2017 et 2019

Publié le , modifié le

Le Maroc, qui avait refusé d'organiser la CAN-2015 en raison de craintes liées à Ebola, a été suspendu des deux prochaines CAN 2017 et 2019 et a écopé d'une amende d'un million de dollars (882.000 euros), a indiqué la Confédération africaine de football (CAF).

La CAF considère que "contrairement à ce que soutient la Fédération royale  marocaine de football, la force majeure ne saurait être retenue au bénéfice de  cette fédération". Par ailleurs, huit millions et cinquante mille euros sont  réclamés à la Fédération marocaine "en réparation de l'ensemble des préjudices  matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement  survenu".

Le Maroc avait basé sa demande de report du tournoi d'un an, formulée le 10 octobre 2014, sur des raisons "sanitaires de la plus haute dangerosité" et présentait l'épidémie de virus Ebola comme un cas de force majeure justifiant sa demande de report. Les instances de la Fédération royale marocaine de football évoquaient notamment des risques de contamination de sa population en raison des flux de supporters. La CAF avait opposé une fin de non-recevoir à cette demande et s'était vu dans l'obligation le 11 novembre 2014, après plusieurs échanges épistolaires, de retirer au Maroc l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations Orange 2015. Le Comité Exécutif a donc considéré que la force majeure ne pouvait pas être retenue et a sanctionné durement le Maroc, déjà exclu de l'édition 2015, pour laquelle il était automatiquement qualifié en tant que pays hôte.

Julien Lamotte