Ghana Kwadwo Asamoah mali Samba Diakite can 2013
Le Ghanéen Asamoah au duel avec le Malien Diakite. | AFP

Le Ghana relève la tête

Publié le , modifié le

Après son match nul sans gloire face à la RD Congo (2-2), le Ghana a retrouvé des couleurs, jeudi face au Mali (1-0). Les Black Stars prennent la tête du groupe B. Ils devront se défaire à la dernière journée du Niger qui a obtenu, face à la RD Congo (0-0), son tout premier point dans la compétition.

Le Ghana se reprend

Oublié l'entrée en matière ratée face à la RD Congo et le match nul 2-2 après avoir pourtant mené 2-0. Le Ghana s'est refait un moral face au Mali (1-0), jeudi à Port Elizabeth. Un succès certes, mais sans briller. Il aura fallu un penalty de Wakaso en première période (38e) pour que les Black Stars fassent la différence.

Une faute de Tamboura sur Badu aura suffi à faire basculer une rencontre qui aurait pu prendre rapidement une autre tournure si l'arbitre avait choisi d'expulser le portier malien Dauda, coupable d'une main volontaire en dehors de sa surface (6e), plutôt que lui infliger un simple carton jaune. Dans le jeu, le Ghana, l'un des favoris de la compétition, n'a jamais réussi à trouver ses marques et à imposer sa cadence face à un pays, 3e de la CAN 2012. Les Ghanéens sont certes privés de plusieurs de leurs stars restées en Europe (les frères Ayew, Boateng), mais le quadruple vainqueur de la compétition, demi-finaliste l'an dernier, garde quelques atouts dans sa manche quand il choisit de partir à l'attaque.

En l'absence de Kevin-Prince Boateng, Asamoah Gyan a tenté de bousculer la défense des Aigles toute aussi peu à l'aise que son homologue ghanéenne. Badu (32e) a même vu la barre repousser sa tentative. Face aux Black Stars, le Mali s'est lui montré bien trop limité offensivement pour espérer quoi que ce soit, même après l'entrée de Maïga en seconde période.

Grâce à ce court succès, le Ghana prend la tête du groupe B et se positionne plus que favorablement pour espérer atteindre les quarts de finale. Il faudra pour cela venir à bout du Niger, considéré comme l'équipe la plus faible de la poule. Mais ce sera sans Wakaso le buteur. Pour célébrer son penalty, il a soulevé son maillot laissant apercevoir un message à la gloire d'Allah et a écopé d'un carton jaune, son second de la compétition, synonyme de suspension pour le prochain match. Le Mali devra se défaire de la sélection congolaise de Claude Leroy qui affronte en soirée le Niger pour son second match du groupe.

Un surprenant Niger

Mais ce groupe B reste bel et bien ouvert. Si le Mali et le Ghana semblent les mieux placés grâce à leur victoire dans la poule, la RD Congo et le Niger restent en lice pour une qualification, mais dans une position certes moins favorable. Le Niger de Gernot Rohr a néanmoins réussi un exploit, jeudi, en empochant le tout premier point de son histoire dans la compétition après son match nul 0-0 face aux Léopards.

Autant le nul arraché face au Ghana avait laissé entrevoir de belles promesses, autant celui concédé face au Niger laissera un goût amer à Claude Leroy. Supérieurs techniquement, ses joueurs ont été dominés dans les duels physiques et ont péché dans la finition à l'image de Mbokani, meilleur buteur du championnat belge, qui a raté deux grosses occasions (14e, 43e). Le meneur de jeu Mputu, dépositaire du jeu des Léopards, a été mis sous l'éteignoir par la défense adverse. Et le Congo peut même s'estimer heureux que les Nigériens n'aient pas été plus adroits. Si Kassali s'est interposé face à Maazou (53e, 60e), c'est le poteau qui l'a suppléé sur la frappe de Sidibé en début de match (5e).

La RD Congo se retrouve désormais en fâcheuse posture, 3e du groupe et contrainte de venir à bout du Mali pour se qualifier. Le Niger, lui, n'a plus rien à perdre et ne peut rêver que d'un exploit face aux stars ghanéennes.