Ghana Guinée Atsu Appiah
Les Ghanéens Christian Atsu et Kwesi Appiah | AFP - MOHAMED HOSSAM

Le Ghana en demi-finale de la CAN

Publié le , modifié le

Le Ghana s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations en dominant la Guinée 3-0, dimanche à Malabo. En demi-finale, les Ghanéens seront opposés à la Guinée Equatoriale, pays organisateur.

Le Ghana s'est imposé grâce à un doublé d'Atsu et un but d'Appiah, tandis que la Guinée Equatoriale, avait battu la Tunisie au terme de la prolongation samedi (2-1) dans une rencontre entachée d'une énorme faute d'arbitrage.

Les Blacks Stars maîtrisent 

Jamais inquiétés par le Syli National, les Ghanéens ont fait la différence dès la 4e minute de jeu par Atsu avant de sécuriser définitivement leur avance grâce à Kwesi Appiah, qui a profité d'une grossière erreur de relance du malheureux défenseur Mohamed Sankoh (44e), Atsu s'offrant un doublé sur un centre-tir en seconde période (61e). La Guinée a même terminé la rencontre à dix après l'exclusion du gardien Naby Yattara pour une charge violente dans le temps additionnel sur Asamoh Gyan, qui se présentait seul devant lui (90e+2).

L'aventure se termine de manière abrupte pour la Guinée, qualifiée pour le Top 8 aux dépens du Mali après un tirage au sort qui a fait couler beaucoup d'encre. Les troupes de Michel Dussuyer auront tout de même mis un peu de baume au coeur à un pays durement touché par le virus Ebola et leur beau parcours aura au moins eu le mérite de faire découvrir un joueur de la trempe d'Ibrahima Traoré, qui ne restera peut-être pas longtemps à Moenchengladbach.

Pour le Ghana, un habitué du dernier carré et qui est monté en puissance au fil des rencontres, tous les espoirs sont désormais permis, la Guinée Equatoriale n'étant pas de taille, sur le papier, à rivaliser avec cette grande puissance du football africain, quadruple lauréate de la CAN. Le Ghana, dont le dernier titre date de 1982 en Libye, n'est désormais plus qu'à une marche de la finale, où il n'est plus apparu depuis 2010 en Angola. A lui de ne pas rater cette occasion en or.

Christian Grégoire