Rantie Bastos Afrique du Sud Angola CAN
Rantie (Afrique du Sud) au duel face à Bastos (Angola) | FRANCISCO LEONG / AFP

L'Afrique du Sud rassure, le Maroc inquiète

Publié le , modifié le

Décevants lors de leur match d'ouverture, les Sud-Africains ont redressé la barre face à l'Angola lors de cette 2e journée de la Coupe d'afrique des Nations (2-0). Plus entrenants dans le jeu, les Bafana Bafana conservent toutes leurs chances de qualification pour les quarts de finale. Dans ce même Groupe A, le Maroc a été tenu en échec par le Cap Vert (1-1).

Devant leur public de Durban, venu en nombre malgré l'impression indigente laissée lors du match d'ouverture face au Cap Vert (0-0), l'Afrique du Sud n'avait déjà plus le droit à l'erreur. Solides dans les têtes et dans les jambes, les joueurs de Gordon Igesund ont affiché une maîtrise rassurante face aux Palancas Negras. Dès les premières minutes du match, les Sud Africains poussent fort et, après plusieurs alertes sur la cage de Lama, ils trouvent l'ouverture grâce à leur défenseur Sangweni, judicieusement monté aux avant-postes pour reprendre un coup-franc rapidement joué (1-0, 30e). Dès lors, le match se débride complètement et les offensives fusent de part et d'autres. C'est pourtant les locaux qui vont réussir le break grâce à Majoro, récemment entré en jeu, et qui punit les Angolais d'un tir sans angle (2-0, 60e). Grâce à ce succès mérité, les Bafana Bafana se remettent leur public dans la poche en même temps qu'ils conservent toutes leurs chances de qualification pour la phase finale. Le billet devra être validé dimanche prochain face au Maroc...

Le Maroc piétine encore 

Les Lions de l'Atlas n'ont pas convaincu. Opposés aux Capverdiens, les Marocains ont réalisé une entame de match des plus poussives, logiquement sanctionnée par l'ouverture du score par le bien-nommé Platini à la 35e minute. Menés au score, les partenaires de Belhanda, titularisé après une blessure qui l'avait privé de la première rencontre, ont enfin réagi. Alors que les Requins Bleus reculaient de plus en plus, Youssef El Arabi se trouvait à point nommé pour offrir, de volée, l'égalisation aux siens à la 78e minute (1-1). En dépit d'un ultime rush, les Marocains ne parvenaient pas à arracher la victoire et devront donc jouer leur place en quart face au pays hôte de la compétition. Une mission plus que délicate. 

Les résultats

 

Déclarations : 

Gordon Igesund  (sélectionneur de l'Afrique du Sud): "Je suis très heureux mais on est à un  stade de la compétition où il nous faut voir match après match. Je veux  remercier le public, il a été derrière nous pour la première fois et ça a fait  la différence. J'avais dit aux joueurs que je croyais en eux et ils ont été  magnifiques. On a très bien défendu."
   
Gustavo Ferrin (sélectionneur de l'Angola): "J'ai aligné le même milieu de  terrain que contre le Maroc mais on n'a pas réussi à trouver Manucho. L'Afrique  du Sud a mieux joué mais cette équipe n'avait pas besoin d'être aidée par  l'arbitre. Il y a eu des incidents alarmants comme nous faire commencer la  seconde période à dix alors qu'on avait demandé à faire un changement, cela ne  justifie pas notre défaite mais il faudra se pencher sur ces incidents."