Hervé Renard
Hervé Renard | SEBASTIEN BOZON / AFP

Côte d'Ivoire-Renard: "La grande révolution n'aura pas lieu"

Publié le , modifié le

Le nouveau sélectionneur français de la Côte d'Ivoire Hervé Renard a annoncé qu'il n'y aurait pas de "grande révolution" chez "Les Eléphants", malgré un Mondial 2014 décevant. Pour l'ancien entraîneur sochalien, la voie du succès passera par la construction d'un collectif.

"Ma mission c'est de reconstruire une nouvelle équipe, tout en sachant que  tout n'est pas à jeter. La grande révolution n'aura pas lieu, car les  prochaines échéances arrivent dès septembre. Mais nous allons apporter un  nouveau dynamisme", a déclaré Hervé Renard. "Même si la Côte d'Ivoire possède des joueurs expatriés, je pense qu'il serait regrettable de négliger le football local. J'ai assisté à la finale de  la coupe nationale (remportée 2-1 par l'ASEC face à Séwé San Pedro dimanche,  ndlr), j'ai vu des joueurs de qualité comme  partout en Afrique. C'est à eux  de prouver qu'ils peuvent bousculer la hiérarchie", a-t-il ajouté. 

"Pour réussir ma mission, il faut beaucoup de travail. Imposer une discipline. Exploiter au mieux les talents individuels, emmener tout le monde à  l'esprit collectif. L'esprit collectif sera ma première tâche", a insisté  l'ancien sélectionneur de la zambie, vainqueur de la CAN 2012. 

Renard: "Le succès passe par le collectif"

"Je bâtirai mon équipe sur la base défensive. Il faudra une base défensive  solide pour remporter les trophées. Il faudra reconstruire le système défensif  et avoir une complémentarité parfaite pour être efficace. La voie de mon succès  ne peut passer que par le collectif." "Laissez moi le temps car le départ sera important dans les compétitions à  venir. Je viens avec les mêmes objectifs que les Ivoiriens. Je connais les attentes. Je ne vais pas dormir sur mes lauriers. Je vais écouter les joueurs avant de prendre certaines décisions", a conclu l'ex-entraîneur du FC Sochaux. 

Hervé Renard, 45 ans, a signé un contrat de deux ans renouvelables et  entamera le 6 septembre à Abidjan contre la Sierra Leone sa mission avec les  Eléphants, engagés dans les qualifications de la CAN 2015 au Maroc. Il a remplacé son compatriote Sabri Lamouchi qui avait annoncé sa démission  fin juin à Fortaleza, à l'issue de la défaite contre la Grèce (2-1), qui  éliminait les Eléphants du Mondial brésilien dès la phase de groupes.

AFP

CAN