CAN 2017: record pour l'Egypte, le Ghana engrange

CAN 2017: record pour l'Egypte, le Ghana engrange

Publié le , modifié le

Nation la plus titrée du continent, l'Egypte a concédé le nul face au Mali (0-0) pour son retour dans la Coupe d'Afrique des nations après sept ans d'absence mais a ajouté un nouveau record à son palmarès, mardi à Port-Gentil. Le Ghana a tenu son rang de favori contre l'Ouganda (1-0) pour prendre les commandes du groupe D, devant le Mali et l'Egypte qui se sont neutralisés (0-0) mardi à Port-Gentil, pour leur entrée en lice dans la Coupe d'Afrique des nations.

Sur une pelouse délabrée, les Pharaons ont trouvé le moyen d'ajouter un chapitre à leur riche histoire: le légendaire gardien Essam El-Hadary est devenu, à 44 ans et deux jours, le joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN. Le quadruple vainqueur du trophée (1998, 2006, 2008, 2010), entré en cours de jeu après la blessure du titulaire (25e), a réussi une sortie décisive dans les pieds de Moussa Marega en fin de rencontre pour sécuriser le nul (85e).

En partageqnt les points, Egypte et Mali n'ont pas hypothéqué leur avenir, mais n'auront pas le droit à l'erreur lors de la prochaine journée samedi. Les Pharaons joueront l'Ouganda quand les Aigles d'Alain Giresse défieront le Ghana, premier après sa victoire plus tôt dans la journée (1-0). Les Maliens avaient pourtant le mieux débuté, avec enthousiasme et plus de dureté dans les duels. A peine atteints par une première alerte sur une frappe de Mohamed Salah (5e), ils ont progressivement posé leurs griffes sur le match en passant par les ailes et en dominant les airs. Un centre fuyant de Marega a d'abord contraint Ahmed El-Shenawy à un superbe arrêt réflexe (13e), avant que la tête de Molla Wagué sur un corner ne passe légèrement au-dessus (29e).

L'Egypte a fait parler sa technique, supérieure, pour se donner des chances de gagner. Mais Oumar Sissoko a spectaculairement détourné la plus chaude occasion des Egyptiens, une tête à bout portant de Marwan Mohsen (54e). Dans la chaleur de Port-Gentil, les Maliens ont mieux terminé. Mais aucun de leurs nombreux centres n'a trompé la vigilance des Egyptiens. Pour son record, El-Hadary s'offre ainsi une "clean sheet" pour prouver qu'il en a encore sous les gants.

Le Ghana eng​range, El Hadary défie le temps

A défaut de buts, le fait marquant de la journée est un remplacement: en entrant en jeu à la 25e minute, le légendaire gardien égyptien Essam El-Hadary est devenu, à 44 ans et deux jours, le joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN. Déjà vainqueur de quatre trophées continentaux (1998, 2006, 2008, 2010), El-Hadary assoie ainsi encore un peu plus son aura. Une chaleur suffocante, une pelouse délabrée et un adversaire à l'affût du moindre relâchement: tous les ingrédients étaient réunis pour faire vivre au Ghana la même mésaventure que le Gabon, l'Algérie et la Côte d'Ivoire, trois favoris tenus en échec par plus petit.

S'ils n'ont pas brillé, les Black Stars ont su éviter l'écueil. Conquérants en 1re période mais brouillons en 2e, ils se sont contentés d'un penalty d'Andre Ayew (32e) pour s'imposer. "Les premiers matches sont toujours difficiles, beaucoup de joueurs tirent la langue, mais ça se joue au mental, on a su être solides", s'est félicité le buteur. Seule ombre au tableau, la blessure du défenseur Baba Rahman, la pépite de Schalke 04. "Nous verrons dans les prochains jours. C'est du 50/50" pour la suite, a concédé Avram Grant, son sélectionneur.

Pour les Ghanéens aux ambitions de sacre affirmées, la montée en puissance devra passer par une bonne prestation face au Mali, leur prochain adversaire samedi. Mais gare aux Aigles! Les Maliens ont failli gâcher le retour des Egyptiens, absents de la CAN depuis sept ans. Dominateurs physiquement, ils n'ont pas été loin de faire craquer la nation la plus titrée du continent, au point d'avoir des regrets au coup de sifflet final. "On a un peu de frustration", a confié l'attaquant Bakari Sako. Mais "c'est de bon augure pour la suite", a-t-il ajouté en mettant l'accent sur la performance collective des Aigles.
El-Hadary, de son côté, pourra continuer à défier le temps et améliorer son record s'il reste dans les cages contre l'Ouganda samedi.

francetv sport @francetvsport