Pierre Emerick Aubameyang Gabon
Pierre Emerick Aubameyang, la star du Gabon. | AFP

CAN 2017 : Enfin le jour J !

Publié le , modifié le

La Coupe d'Afrique des Nations 2017 démarre aujourd'hui avec le match d'ouverture entre le Gabon, pays organisateur, et la Guinée-Bissau. Revue des favoris et des outsiders de cette CAN 2017 !

La Coupe d'Afrique des Nations 2017 est bientôt lancée ! Entre le Ghana, le Sénégal, l'Algérie ou le Congo qui pour succéder à la Côte d'Ivoire ? 

On prend les mêmes et on recommence 

Pour trouver les favoris de la CAN 2017, c'est simple : vous prenez la finale 2015 ! La Côte d'Ivoire, tenante du titre, et le Ghana sont encore une fois prétendants au titre. Avec Jean Michael Seri (Nice), Serey Dié (Bale) et Franck Kessié (Bergame), la Côte d'Ivoire a de quoi remplacer l'ancienne star Yaya Touré, retraité depuis 2015. Les Eléphants ont un effectif d'une rare densité. Derrière, avec Serge Aurier (PSG) ou la paire formée par Wilfried Kanon (ADO La Haye) et Eric Bailly (Manchester United). Et devant, encore plus : les expérimentés Salomon Kalou (Berlin), Wilfried Bony (Stoke City) et Max-Alain Gradel (Bournemouth) avec les jeunes Nicolas Pépé (Angers) et Wilfried Zaha (Crystal Palace). De quoi rêver d'un nouveau sacre. Avec les frères Ayew (André et Jordan), Asamoah Gyan (Al-Alhi), Christian Atsu (Newcastle), Abdul Baba Rahman (Schalke 04) ou encore Thomas Partey (Atletico Madrid), le Ghana a lui aussi des arguments à faire valoir. L'Algérie, meilleure équipe africaine lors du Mondial 2014, rêve d'un second titre après 1990. L'instabilité pourrait leur jouer des tours : l'entraîneur serbe Milovan Rajevac n'a tenu que deux matchs à la tête des Fennec, avant d'être remplacé par Georges Leekens en octobre dernier. Mais le technicien belge a dans ses mains une génération dorée : les défenseurs Aïssa Mandi (Bétis Séville) et Faouzi Ghoulam (Naples), les milieux Nabil Bentaleb (Schalke 04) et Yacine Brahimi (Porto) et les attaquants Islam Slimani (Leicester) et Riyad Mahrez (Leicester), récemment élu Ballon d'Or africain. 

Sénégal et RDC à l'affut

Derrière ce trio : le Sénégal et le Congo. Les Sénégalais, emmenés par Sadio Mané (Liverpool), Moussa Sow (Fenerbahce) et Kalidou Koulibaly (Naples), ont un statut de super-outsider. Mais les supporters des Lions sont malheureusement habitués aux déceptions avec une sélection connue pour souvent sous-performer. Et afin d'offrir à leurs fans un premier titre en quatorze phases finales, ils devront sortir d'un groupe B relevé avec l'Algérie, la Tunisie et le Zimbabwe. De son côté, la République Démocratique du Congo arrive fort de sa troisième place en 2015. Et le duo Dieumerci Mbokani (Hull CIty)-Cédric Bakambu (Villarreal) peut donner des cauchemars aux défenseurs. Ils devront toutefois se passer de Yannick Bolasie, étincelant avec Everton mais touché aux ligaments croisés. 

Le Gabon veut y croire, le Maroc déchante 

Pays organisateur, le Gabon avance à tâtons dans cette Coupe d'Afrique des Nations. Le soutien populaire devrait être au rendez-vous malgré une opposition affirmée. Des dépenses jugées inutiles, des accusations de diversion du pouvoir, ... Impossible de faire fi de la crise politique pour les Gabonais. Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund), finaliste du Ballon d'Or africain, porte quasiment seul les espoirs de son équipe. Une sacrée pression. Et le conflit opposant le sélectionneur Camacho à la fédération n'arrange rien. Il y a quelques mois, le Maroc pouvait espérer pas mal de choses pour cette CAN. Mais ces dernières semaines, ils ont perdu leur maître à jouer, Younes Belhanda (Montpellier), et leur feu follet Sofiane Boufal (Southampton). Mais Hervé Renard, vainqueur avec la Zambie en 2012 et la Côte d'Ivoire en 2015, est un spécialiste des opérations commando. 

La Coupe d'Afrique des Nations 2017
La Coupe d'Afrique des Nations 2017
Hugo Monier @hgo_mon