Keita Mali 20012013
Seydou Keita a guidé le Maili contre le Niger. | STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

CAN-2013: toujours pas de victoire entre le Ghana et le Congo

Publié le , modifié le

Après trois matches sans victoire, la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) a enfin généré une victoire. Signe du destin, c'est l'équipe du Mali qui a ramené ce succès aux dépens du Niger (1-0), apportant un peu de bonheur à sa population empêtrée dans la guerre. Un peu plus tôt, Ghana et Congo avaient fait match nul (2-2), inscrivant les premiers buts de la compétition.

Que faire lorsque son pays est en guerre ? Cette question, les joueurs maliens l'ont beaucoup entendu. Et sur le terrain, ils ont répondu de la plus belle de manières. Dans son premier match dans cette Coupe d'Afrique des Nations, le Mali a en effet décroché une victoire importante contre le Niger (1-0), au bout du temps réglementaire, grâce à Seydou Keita, joueur de devoir par excellence et de grand talent. A la 84e minute, l'ancien Lensois a fait trembler les filets, pour amener un peu de bonheur au pays. Cela ne fera pas oublier la guerre, les tensions, les migrations forcées, mais cela redonne des couleurs à un pays bien en peine. Mais tout n'a pas été parfait, loin de là.

Il aura fallu une sortie totalement ratée de Kassali, le gardien nigérien, bien exploitée par Keita (84e) pour permettre aux Maliens de l'emporter après une prestation sans gloire. Patrice Carteron, le sélectionneur du Mali, l'avait annoncé: quelle que soit la manière, le plus important pour son équipe était de démarrer le tournoi par une victoire. Ses joueurs l'ont suivi jusqu'à l'absurde, le match ayant été d'un niveau technique assez inquiétant. Le constat est tout de même problématique pour les Aigles, venus en Afrique du Sud pour tenter de reproduire le beau parcours de 2012 (demi-finales). Le Mali peut donc s'estimer heureux mais sa production contre l'équipe réputée la plus faible de la poule a de quoi laisser songeur.

Le Roy face à son ancienne équipe

Le Ghana, l'un des grands favoris de la CAN-2013, a manqué ses débuts dans le tournoi en étant accroché par la RD Congo de Claude Le Roy (2-2) au jeu flamboyant, à Port Elizabeth (groupe B). Les Black Stars pensaient avoir fait le plus dur en menant 2-0 grâce à des buts inscrits par Badu (40e), auteur de la première réalisation de cette Coupe d'Afrique après 220 minutes stériles, et Kwadwo Asamoah (50e). Mais les
Congolais, adeptes de l'attaque et visiblement guère gênés par les soubresauts de leur préparation (conflit sur les primes), n'ont rien lâché et sont parvenus à arracher le point du nul grâce à leur pépite Mputu (53e) et un penalty de Mbokani (69e).

Le Ghana, qui a atteint au moins les demi-finales lors des trois dernières éditions de la CAN, ne s'attendait sûrement pas à souffrir autant face à une formation transcendée par le retour aux affaires de Le Roy. Le chemin vers les quarts de finale risque cette fois d'être semé d'embûches même si le Mali et le Niger, ses deux prochains adversaires du 1er tour, restent à sa portée. Les Black Stars ont ainsi pu mesurer contre la RDC le poids des absences de leurs vedettes "européennes" (les frères Ayew, Essien, Kevin Prince Boateng, Muntari).

AFP