Adebayor
Emmanuel Adebayor a ouvert la marque lors de la victoire du Togo face à l'Algérie | AFP - ALEXANDER JOE

Adebayor: "Pas venu ici pour faire du festival" à la CAN 2013

Publié le , modifié le

Emmanuel Adebayor, capitaine du Togo qui a ouvert le score contre l'Algérie (2-0) et conservé les espoirs de qualifications pour les quarts de finale de la CAN-2013, estime qu'il n'est pas venu "pour faire du festival" mais pour "marquer des buts".

Q: Quelle est votre première réaction ?
R: "On est très content d'autant plus qu'on était dos au mur, on savait  qu'il fallait gagner à tout prix pour (espérer) se qualifier. On a essayé de  bien attaquer le match, et pour une fois on a su concrétiser les occasions. Je  tiens à féliciter tous les joueurs. Je suis très content de marquer mon premier  but en phase finale de CAN. Le premier est important, espérons qu'il y en ait  d'autres derrière".
   
Q: Vous avez marqué mais on n'a pas vu un grand Adebayor...
R: "Le plus important n'est pas de voir un grand Adebayor, c'est de voir un  Adebayor efficace qui marque des buts. Je suis là pour marquer des buts, pas  pour le spectacle. Le plus important pour moi était de gagner le match, on a  gagné. Si des gens pensent qu'on n'a pas vu un grand Adebayor, tant mieux pour  eux. Je ne suis pas venu ici pour faire du festival, mais pour gagner des  matches. Si vous voulez prendre du plaisir avec moi, je donne rendez-vous en  mai quand je serai en vacances, mais pour l'instant je suis ici pour marquer  des buts et faire gagner mon équipe".
   
Q: Etes-vous désormais heureux en équipe nationale ?
R: "Vous savez, mon pays a toujours traversé des moments difficiles et des  bons moments. Le football togolais est toujours malade. En 2008-2009 il y a eu  un attentat et un hélico qui est tombé en Sierra Leone. En 2010 on a eu un  entraîneur et un attaché de presse qui sont tombés, on a eu un gardien qui  malheureusement ne pourra plus jamais rejouer au football. Il fallait qu'un  joueur tape du poing sur la table, ç'a été moi, en tant que capitaine. Et  aujourd'hui tout va bien, je suis rentré, tout est rentré plus ou moins dans  l'ordre. J'espère que ça va continuer comme ça. Si le gouvernement, la  population, tout le monde met la main à la patte en se disant que le Togo peut  faire quelque chose, qu'on peut nous faire confiance, on peut essayer de faire  quelque chose d'extraordinaire. Maintenant, je suis très content d'être là,  d'autant plus qu'on n'est pas loin d'une qualification historique pour le Togo".

AFP