Caen fait la bonne affaire

Caen fait la bonne affaire

Publié le , modifié le

Caen a fait la bonne affaire dans la perspective de la montée, en grimpant sur le podium à la faveur de sa victoire (2-1) à Angers lundi en clôture de la 34e journée de Ligue 2. Tout s'est joué dans les vingt dernières minutes d'une rencontre très équilibrée au cours de laquelle le SCO a eu plusieurs grosses opportunités qu'il n'a pas su convertir. Angers reste 6e et a laissé passer une grosse occasion de revenir dans la course à l'accession.

Après avoir connu un gros passage à vide en hiver, et presque abandonné ses ambitions, le Stade Malherbe est revenu dans la bataille, en enchaînant une série très positive, puisqu'il n'a plus perdu depuis le 7 février. Et pourtant, face à des Angevins entreprenants, ils ont été longtemps ballottés.

Au cours d'une première période très enlevée, les hommes de Stéphane Moulin auraient en effet pu ouvrir le score, par Boufal, Socrier ou Blayac, lequel a eu même un but logiquement refusé à la suite d'une main. Ils ont même parfois manqué de précision dans le dernier geste, ou se sont heurtés à Wagué, très présent en défense ou à Perquis, très attentif dans ses cages. En face, Caen ne se créait que deux occasions par Fajr et Duhamel.

Une fin de match animée

Après la pause, les débats devenaient plus équilibrés, avec des Angevins offensifs, à l'image de Boufal, Hénin et Yattara, et des Caennais faisant feu de tout bois, avec Fajr et Duhamel notamment, sur le moindre ballon de récupération. Sur l'un d'eux d'ailleurs, un long dégagement de Perquis, Duhamel profitait d'une mésentente entre Hénin et son gardien Letellier pour pousser le ballon dans les buts angevins (1-0, 79e).

Les Angevins repartaient immédiatement à l'assaut du but caennais et cette pression s'avérait payante puisque, à l'issue d'un coup franc sur lequel Perquis sortait du poing, Pessalli reprenait intelligemment le ballon pour un lob parfait qui permettait au SCO d'égaliser (1-1, 90e). La joie angevine était de courte durée car, une minute plus tard, Kojia reprenait victorieusement un corner de la tête pour donner la victoire à Caen.

Christian Grégoire