Ça s'est passé le 30 Juillet 1966 : l'Angleterre remporte son unique Coupe du Monde

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Angleterre 66

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lors de l'été 1966, l'Angleterre va organiser et remporter pour la première fois de son histoire la Coupe du Monde. Le pays du football a donc mis de nombreuses années à remporter le Graal et a dû essuyer plusieurs échecs avant de trôner sur le toit du monde. Un titre à domicile qui restera dans les mémoires, avec un but polémique inscrit en finale.

L'Angleterre refuse de prendre part aux trois premières éditions de la Coupe du monde, seuls les matches à domicile contre des nations continentales, et les tournées à l'étranger lui permettent de sortir de l'isolement britannique. Pays inventeur du football, elle reste loin des grandes nations du ballon rond à cette époque. Mais après la Seconde Guerre Mondiale, la sélection anglaise se rallie enfin à la FIFA, et entrevoit sa première Coupe du Monde en 1950. Ce n'est pas forcément une réussite. Les Three Lions ne dépassent pas les quarts de finales pour leurs quatre premières éditions (1950, 1954, 1958, 1962). L'équipe anglaise, qui n'était pas parvenue à se qualifier pour l'Euro deux ans auparavant, arrive donc en 1966 en manque de confiance, mais accueille l’événement à domicile.

L'Angleterre veut redorer son blason à domicile 

La plus grande compétition de football commence pourtant par un fiasco. Le trophée est dérobée seulement 3 mois avant le début de la compétition. C'est finalement un petit chien du nom de Pickles qui va retrouver la coupe une semaine plus tard à Londres. La Coupe du Monde peut enfin débuter le 11 juillet 1966 entre l'Angleterre et l'Uruguay. Une entame laborieuse pour l'effectif anglais qui ne fait pas mieux qu'un match nul 0-0. Les sujets de sa Majesté font surtout polémique puisqu'ils semblent être avantagés dans l'organisation du tournoi. Tous les matchs de l'Angleterre sont joués à Wembley et les adversaires crient à l'injustice mais rien ne se passera.

Malgré les critiques, l'Angleterre monte en puissance dans la compétition. Après un match nul inaugural, ils remportent une victoire deux buts à zéro contre le Mexique pour le deuxième match de poule avant de recevoir l'Equipe de France. Les Bleus de Jean Djorkaeff, Yves Herbet ou encore Gérard Hausser ne font pas le poids et s'inclinent logiquement face aux Anglais. Cette dernière victoire signe la qualification des Britanniques pour le tour suivant. La machine est lancée. Le pays organisateur va éliminer ensuite l'Argentine, en quarts de finale, dans un match marquée par la violence et la haine entre les deux formations. La tension est palpable et la situation s'envenime lorsque le capitaine argentin refuse de sortir du terrain après avoir reçu un carton rouge qu'il juge immérité. Le sélectionneur des Three Lions, Alf Ramsey, ordonne même à ses joueurs de ne pas échanger leurs maillots avec la sélection adverse. Ambiance... 

Ça s'est passé le 30 Juillet 1966 : l'Angleterre remporte son unique Coupe du Monde
© PA / PA-FILES / AFP

La puissance des Anglais fait la différence en sortant en demi-finale le Portugal grâce à un doublé de Bobby Charlton. Le pays hôte est en finale de sa Coupe du Monde face à la RFA (Allemagne de l'Ouest, ndlr)

La finale entachée d'un but polémique

Ce sera donc un match contre les champions du Monde 1954 que va devoir gagner l'Angleterre si elle veut remporter sa première Coupe du Monde de son histoire, qui plus est à domicile. Cette finale est marquée par un combat physique que les Anglais ont pratiqué du début à la fin de la compétition. En face, la sélection allemande est elle aussi réputée rugueuse avec, notamment, Franz Beckenbauer dans ses rangs. La rencontre est extrêmement serrée entre deux formations qui ne veulent rien lâcher. L'Angleterre croit marcher vers la victoire finale mais les Allemands égalisent à la dernière minute du temps réglementaire par Wolfgang Weber, le défenseur de Cologne

Ça s'est passé le 30 Juillet 1966 : l'Angleterre remporte son unique Coupe du Monde
© Leemage via AFP

Deux partout après 90 minutes de jeu, place maintenant aux prolongations qui vont définitivement faire entrer ce match dans la légende du football. Alors qu'on approche de la 100e minute de la rencontre, Geoffrey Hurst hérite du ballon dans la surface, se retourne et tir lourdement en direction du but allemand. Sa frappe touche la balle transversale puis retombe sur la ligne de but du portier germanique. Pas de VAR à l'époque bien entendu, et on ne sait pas si la balle a entièrement franchie la ligne. L'arbitre estime que c'est le cas, et accorde le but aux Anglais, fous de joie. On peut analyser l'action sous tous les angles, on ne sait toujours pas, 54 ans après, si le but devait être accordé ou pas.

Dans tous les cas, Geoffrey Hurst marque le quatrième but anglais du match et signe un triplé personnel historique. Cette finale de 1966 reste la seule aujourd'hui où un joueur inscrit trois buts. L'Angleterre exulte avant d'être couronnée sur ses propres terres. La reine Elizabeth remet le trophée Jules Rimet au capitaine anglais Bobby Moore. La sélection anglaise est désormais sur le toit du monde mais ce titre reste encore à ce jour le seul remporté par les Three Lions, vierges de tout titre international depuis maintenant 54 ans. 

Ça s'est passé le 30 Juillet 1966 : l'Angleterre remporte son unique Coupe du Monde
© STAFF / AFP
Antoine Limoge