Ça s'est passé le 15 juin 2018 : Cristiano Ronaldo devient le 1er joueur de l'histoire à avoir marqué dans 9 tournois consécutifs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo vient d'égaliser contre l'Espagne d'un sublime coup-franc à la 88e minute, lors du 1er match de poules de la Coupe du Monde, le 15 juin 2018 | William Volcov / BRAZIL PHOTO PRESS / Brazil Photo Press via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour leur premier match de poules de la Coupe du Monde 2018 en Russie, le Portugal et l'Espagne s'affrontent d'entrée. Dans une rencontre spectaculaire, la Roja mène 3-2 à la 88e minute. C'est alors que Cristiano Ronaldo surgit et inscrit un splendide coup-franc pour égaliser. Ce but permet en plus à la star portugaise de devenir le 1er joueur de l'histoire du football à marquer dans 9 tournois consécutifs. Et de rentrer encore un peu plus dans l'histoire du ballon rond.

15 juin 2018, 21h à Sotchi, le Portugal et l'Espagne entament leur Coupe du Monde russe devant les 43 866 spectateurs du stade Ficht. le choc de ce Groupe B composé également du Maroc et de l'Iran qui vient d'ailleurs de créer la surprise en s'imposant 1 but à 0 juste avant. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo arrivent en forme, ils se sont brillamment qualifiés pour cette 21e édition en terminant 1er de leur groupe de qualifications grâce notamment aux prestations XXL de leur attaquant vedette (Ronaldo devient le meilleur buteur européen en éliminatoires d'une Coupe du Monde avec 15 réalisations durant les éliminatoires, NDLR). De plus les Portugais sont en confiance après avoir remporté l'Euro en France deux ans auparavant. A l'inverse la Roja, malgré une phase de qualifications exceptionnelle avec 29 points pris sur 30 possible, a été très décevante en étant éliminé dés les huitièmes de finale du dernier championnat d'Europe. 

Un coup franc exceptionnel après un match fou

Ce 15 juin 2018, Cristiano Ronaldo va encore démontrer qu'il fait partie de la catégorie de joueurs qui ont marqué l'histoire du football. L'équipe du Portugal passe d'ailleurs par toutes les émotions lors de cette mise en bouche. Le champion d'Europe 2016 a tout bien fait pendant une mi-temps et est logiquement récompensé par l'ouverture du score de Ronaldo sur penalty. Mais il va ensuite laisser les clés du match à la Roja.

L'Espagne de Fernando Hierro produit son jeu et revient dans la partie par l'inévitable Diego Costa qui apparait enfin dans la peau d'un buteur décisif sous les couleurs ibériques. Son doublé met ses coéquipiers devant juste après la pause. Mais dans un match ouvert, rythmé, renversant et au scénario digne d'un blockbuster hollywoodien, Cristiano Ronaldo refait parler la poudre d'un tir lointain mal capté par David De GeaNacho vient se mêler à ce beau spectacle et nous sort une frappe venue d'ailleurs qui finit dans les filets lusitaniens. Espagne 3 - Portugal 2.

Mais Cristiano Ronaldo reste Cristiano Ronaldo. Alors que son Portugal se dirigeait vers une défaite dans ce "derby" de la péninsule ibérique, le capitaine de l'autre Seleção permet aux siens d'aller chercher le point du match nul. Le temps s'arrête à la 88e minute. Une profonde inspiration, un calme olympien, quelques pas d'élan et sa frappe vient nettoyer la lucarne du portier espagnol qui n'a même pas le temps d'esquisser le moindre geste. Un bijou d'extra-terrestre dont ne s'est toujours pas remis le commentateur de la télé portugaise, explosant en direct.

Un triplé qui lui permet d'entrer un peu plus dans la légende 

Outre le résultat final précieux pour le Portugal, ce triplé permet à "CR7" d'inscrire une énième fois son nom à un record. En effet, le 15 juin 2018 il devient le premier joueur de l'histoire à marquer lors de 9 phases finales de tournois majeurs internationaux consécutifs (Coupe du monde, Euro, Coupe des Confédérations), depuis l'Euro 2004 jusqu'à cette pelouse de Sotchi. Il en ajoutera une 10e en 2019 lors de la première édition Ligue des Nations remportée par le Portugal. 

Et comme le bon vin, Ronaldo se perfectionne d'année en année et rafle un bon nombre de records. Ce soir-là à Sotchi, le fils spirituel de Sir Alex Ferguson devient aussi le quatrième joueur à marquer au moins un but lors de quatre Coupes du Monde différentes après la légende brésilienne Pelé et les allemands Miroslav Klose et Uwe Seeler. Il est également le plus vieux joueur (33 ans et 4 mois) à avoir inscrit trois buts lors d'un même match de Coupe du Monde.

Ronaldo se mue (encore) en sauveur de sa nation 

Au stade Fitch, Cristiano Ronaldo a encore enfilé sa cape de sauveur du Portugal. Si ce n'était que la première fois pour l'homme aux 725 buts depuis le début de sa carrière professionnelle dont 99 sous la tunique nationale. "Il nous a sauvé tellement de fois qu'on ne les compte plus", rappelle Filipe, fidèle supporter de la Seleçao. Contre la Hongrie à l'Euro 2016 son doublé permet in extremis à ses coéquipiers de se hisser en phase finale. "Mon plus beau souvenir d'une performance de Cristiano Ronaldo c'est contre la Suède lors des barrages pour la Coupe du Monde en 2013. Il nous met un triplé à l'extérieur pour nous envoyer au Brésil. Et ce n''était pas les mêmes joueurs à ses côtés qu'aujourd'hui. Ce jour là, il était touché par la grâce", se souvient encore Israel, 28 ans, inconditionnel du Portugal depuis son enfance. 

L'impact de Cristiano Ronaldo sur l’histoire du Portugal est immense. Bien qu’il ait connu de grands joueurs comme Eusebio ou encore Luis Figo, le Portugal n’a jamais connu un footballeur de la trempe de l'enfant de Madère. Meilleur buteur de l’histoire de la sélection (et de toutes les sélections européennes d’ailleurs), CR7 a mis la barre très haute en sélection.

Depuis qu’il a savouré sa première sélection, l'attaquant passé par Manchester United et le Real Madrid n’a jamais raté une phase finale d'une grande compétition internationale. Alors que le Portugal était sur 3 Coupes du monde disputées sur 17 et ainsi que 3 Euro joués sur 11, Ronaldo a fait de son pays un des habitués de ces compétitions. Et, en plus d’avoir réussi à remporter un Euro, il est le seul joueur avec Zlatan Ibrahimovic à avoir marqué lors de 4 championnats d'Europe consécutifs. Au fil des années, le plus célèbre des numéros 7 a permis de mettre la nation lusitanienne sur l'échiquier du football mondial. Une réussite internationale que lui envie son rival de toujours, Lionel Messi, toujours en quête d'un titre majeur avec l'Argentine. 

Antoine Limoge