Marcelo Bielsa.

Buzz-déjeuner : la conférence de presse lunaire de Marcelo Bielsa, accusé d'espionnage

Publié le , modifié le

Accusé d'avoir envoyé un membre de son staff épier un entraînement à huis-clos d'un de ses futurs adversaires en Championship (D2 anglaise), l'entraîneur de Leeds Marcelo Bielsa a livré une conférence de presse incroyable mercredi. Pendant près d'une heure, l'ancien coach de Lille s'est confondu en excuses, allant jusqu'à dire "je l'ai fait car je suis stupide".

C'est un nouvel instant fort dans la vie de Marcelo Bielsa. L'un de ceux qui continueront à faire sa légende pendant encore (très) longtemps. 

Accusé d'avoir espionné une séance d'entraînement du club de Derby County, l'un des adversaires de l'Argentin en Championship (D2 anglaise), "El Loco" s'en est expliqué mercredi lors d'une conférence de presse... surréaliste. 

"Je suis l'unique responsable"

"On a observé depuis un espace public une activité qui se déroulait dans un lieu privé, et cela affecte le fair play. Je suis l'unique responsable. Le club n'est pas responsable. La personne qui a fait ça a suivi mes ordres", a commencé par expliquer l'ancien coach de Lille et de Marseille. Avant de poursuivre durant près d'une heure : "Beaucoup d'ex-joueurs et entraineurs disent que mon comportement était un manque de respect. Derby County s'en est plaint à la Ligue. (...) Je vais rendre à la Ligue son enquête plus facile : nous avons observé tous nos adversaires avant de les jouer. Ce que j'ai fait n'est pas illégal. Ce n'est pas une violation de la loi, mais on peut discuter de si c'est bien ou mal."

"Je l'ai fait parce que je suis stupide"

"Quand vous êtes coach, une vingtaine de personnes vous abreuve d'informations pour préparer les matchs. Toutes ne sont pas nécessaires, alors pourquoi le fait-on ? Parce qu'on se sent coupable si on ne travaille pas assez. Ça réduit l'anxiété."

Le manager de Leeds a ensuite versé dans l'autoflagellation en expliquant que "si je l'ai fait, c'est parce que je suis stupide". L'occasion de rappeler que si on en doutait encore, l'homme occupe toujours une place... bien particulière dans le foot mondial.

francetv sport francetvsport