Brest reçoit Lorient lors de la 11e journée de Ligue 1
Brest doit continuer son sans-faute à domicile pour ne pas se mettre en danger | DAMIEN MEYER / AFP

Brest et Lorient cherchent un remède

Publié le , modifié le

En match avancé de la 11e journée de Ligue 1, Brest accueille Lorient ce vendredi (20h45), pour un derby breton qui permettra au vainqueur de se relancer. Invaincus à domicile, les Brestois veulent mettre fin à une vilaine série qui les privent de victoires en championnat depuis quatre journées. Malgré un secteur défensif à la peine, leurs voisins lorientais désirent mettre fin à une période de vache maigre qui dure depuis cinq rencontres.

Trois défaites et un nul, voilà le bilan famélique du Stade Brestois lors de ses quatre ultimes sorties en Ligue 1, à l'heure d'affronter Lorient dans un derby breton qu'il faut espérer aussi prolifique que la saison dernière dans le Finistère (3-1 pour les locaux). Si le mois d'octobre a des allures d'enfer pour les hommes de Landry Chauvin, ceux de Christian Gourcuff ne sont pas plus vernis à l'heure de l'automne. Après un début de saison convaincant (3e et invaincus au soir de la 5e journée, ndlr), les Lorientais restent sur une série de quatre nuls et une défaite en championnat. Le stade Francis Le Blé sera donc le théâtre d'un derby entre deux formations bretonnes à la peine. Et pourtant…...

Le Blé, citadelle imprenable

Friable à l'extérieur, le Stade Brestois se transforme dans son enceinte. D'ailleurs, la mauvaise série du club de Michel Guyot a coïncidé avec une série de trois déplacements en quatre rencontres. Dès qu'ils foulent à nouveau leurs terres, les Finistériens ne sont plus les mêmes, à l'image de leur buteur maison Eden Ben Basat (3 buts cette saison, tous à domicile, ndlr). Seul Bordeaux n'est pas reparti de Brest les mains vides, alors que quatre formations y sont déjà venues. En onze confrontations, Lorient n'est parvenu à s'imposer qu'une seule fois sur la pelouse de son rival (en 2005 et les deux équipes étaient en Ligue 2, ndlr).

Motif d'espoir toutefois pour les "Merlus", Rennes est la dernière équipe à avoir vaincu les Brestois, lors d'un… derby breton (le 21 avril dernier lors de la 33e journée de L1, ndlr). Mais avec trois petites unités d'avance seulement sur le premier relégable, Sochaux, Brest n'a plus le temps de se poser de questions et devra exploiter les largesses de la défense adverse. "On sait que c'est un match important. Mais on ne va pas se focaliser sur  Lorient. On connaît leurs forces, mais aussi leurs faiblesses. A nous de faire en sorte que l'on ne voit que leurs faiblesses vendredi soir", a souligné le milieu de terrain Geoffrey Dernis.

Lorient sans défense

Deuxième meilleure attaque du championnat (19 buts marqués), le FCL occupe le même rang au classement des plus mauvaises défenses (19 buts encaissés). Depuis le début de saison, le club présidé par Loïc Féry n'a terminé qu'un seul match de Ligue 1 sans encaisser de but (4e journée, 3-0 contre Nancy, ndlr) et vient d'en concéder dix en deux rencontres. De quoi inquiéter l'entraîneur de Lorient, privé de son meilleur défenseur Bruno Ecuele-Manga pour encore quelques mois, et qui pourrait déplorer le forfait de Lamine Koné dans ce secteur à Brest.

"On sort d’'un match épique face à Ajaccio (4-4, 10e journée). On est encore sous le charme de la deuxième mi-temps mais on ne peut pas occulter toutes les défaillances de la première période, tranche Christian Gourcuff sur le site officiel du club. Il ne faut pas oublier le déplacement catastrophique à Valenciennes (6-1, 9e journée). On n’aborde pas celui de Brest dans les meilleures conditions avec un secteur défensif qui est encore diminué". Solides à l'extérieur cette année, où ils comptent déjà autant de victoire que sur l'ensemble de la saison dernière (1 seule), cette fébrilité défensive pourrait briser les ambitions des Orange et Noir. Si les deux clubs bretons ont pris froid, dégripper la machine est urgent aux prémices de l'hiver...

Jerome Carrere