Le drapeau de la Corée du sud

Boulette indonésienne: l'hymne nord-coréen joué pour des footballeurs du Sud

Publié le , modifié le

L'équipe de football sud-coréenne des moins de 19 ans est restée sidérée, lundi soir, lors d'un tournoi international en Indonésie, quand au moment des hymnes a retenti non pas le leur, mais celui de la Corée du Nord. L'énorme gaffe s'est produite dans le Patriot Candrabhaga Stadium, en banlieue de Jakarta, avant une rencontre entre la Corée du Sud et la Jordanie, comptant pour les éliminatoires du Championnat d'Asie des moins de 19 ans.

Comme le veut le protocole, les Sud-Coréens étaient solennellement alignés sur la pelouse, la main sur le coeur en attendant les premières notes de leur hymne, "Aegukga". Mais c'est l'hymne nord-coréen qui a résonné dans les haut-parleurs, prenant tout le monde de court. L'encadrement de l'équipe sud-coréenne a prestement alerté les organisateurs qui ont vite changé le morceau et mis le bon. Cela n'a pas empêché la fédération sud-coréenne d'annoncer mardi une protestation officielle auprès de la Confédération asiatique (AFC). "C'est la première fois que l'hymne nord-coréen est joué à la place d'Aegukga lors d'un match international officiel impliquant une équipe de football nationale", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Mauvais fichier audio

Les organisateurs du match ont de leur côté mis la gaffe sur le dos de l'opérateur chargé de faire retentir les hymnes. "Lors des répétitions, l'hymne sud-coréen avait été joué. Mais pour une raison que j'ignore, l'opérateur s'est ensuite trompé de fichier audio", a déclaré mardi à l'AFP Gatot Widagdo, porte-parole du championnat U-19 de la Fédération de football d'Asie du Sud-Est (AFF). "L'opérateur a été remplacé et nous avons présenté nos excuses à la Corée du Sud, verbalement et par écrit." L'hymne nord-coréen a été immédiatement arrêté, a indiqué de son côté l'AFC, affirmant qu'une "enquête" était en cours. La confédération a également présenté ses excuses auprès de la Corée du Sud.

Ce n'est cependant pas la première fois que des organisateurs d'un tournoi sportif s'emmêlent les pinceaux avec les deux Corées. Lors des Jeux olympiques de 2012, les joueuses de football nord-coréennes avaient regagné le vestiaire avant un match contre la Colombie à Glasgow après avoir constaté que l'étendard présenté à côté de leurs photos sur les écrans géants du stade était en fait le drapeau sud-coréen.
 

AFP