Gustavo Poyet, l'entraîneur des Girondins,
Gustavo Poyet, l'entraîneur des Girondins, a été mis à pied ce vendredi. | AFP

Bordeaux : L'entraîneur Gustavo Poyet mis à pied

Publié le , modifié le

La journée s'annonce agitée à Bordeaux. Gustavo Poyet, l'entraîneur des Girondins, a été mis à pied à titre conservatoire ce vendredi par le club bordelais, a expliqué Stéphane Martin, le président du club. Après s'en être pris verbalement à sa direction jeudi soir, Poyet, 50 ans, a quitté le centre d'entraînement du club en voiture et accompagné d'un membre de sa famille avant la séance matinale.

Un peu plus tôt dans la matinée, il s'était rendu au château du Haillan avec son adjoint argentin Mauricio Tarrico rencontrer Stéphane Martin. Furieux contre ses dirigeants qui ont laissé partir l'attaquant Gaëtan Laborde à Montpellier sans l'en avertir, Gustavo Poyet avait menacé de démissionner lors de la conférence de presse  suivant la qualification des Girondins pour le barrage de la Ligue Europa. Il voulait des explications. 

"Je ne suis pas content aujourd'hui, c'est mon plus mauvais jour dans ce club", a-t-il déclaré. "Ce que le club a fait aujourd'hui avec Gaëtan Laborde, c'est une honte. J'ai demandé au club qu'il ne parte pas jusqu'à ce qu'on prenne un joueur, ils n'ont pas recruté et ils ont fait partir Laborde. Je suis arrivé à l’hôtel ce matin et je n'ai pas vu Gaëtan. Je l'ai appelé et il m'a dit qu'il a eu l'autorisation du club pour partir. Je veux des explications", a-t-il ajouté.

Stéphane Martin : "On ne lui reproche pas d'avoir de la personnalité"

S'il y a bien eu des explications entre les deux parties, les Girondins ont décidé de mettre à pied leur entraîneur à titre conservatoire.  "Après la mise à pied à titre conservatoire on se reverra, on aura un entretien et on rediscutera", a expliqué Stéphane Martin en conférence de presse vendredi matin. "On ne lui reproche pas d'avoir de la personnalité. Pour être entraîneur, il faut avoir de la personnalité. C'est parce qu'il a eu de la personnalité que les choses se sont bien passées en janvier. Ce qu'on lui reproche, c'est de ne pas avoir respecté certaines règles de base, de savoir-vivre et de respect de l'institution". L'intérim sera assuré par Éric Bédouet sur le banc à Toulouse dimanche (17h00), pour le compte de la deuxième journée de Championnat. La qualification pour le barrage de la Ligue Europa aura donc vite été oubliée.

Alexis Ibohn AlexisIbohn