Anthony Modeste - Bordeaux
Anthony Modeste a offert le but de la victoire aux Girondins | JEFF PACHOUD

Bordeaux et l'OM font le métier

Publié le , modifié le

Bordeaux a obtenu un succès court mais essentiel contre Auxerre : (1-0) grâce à un but d'Anthony Modeste. Dans les autres matchs, l'OM s'est offert un bon bol d'air contre Nancy (1-0) grâce au premier but cette saison de Loïc Rémy et Montpellier a dominé Sochaux (2-0). Arles-Avignon a obtenu son premier point en Ligue 1 contre Brest (0-0). Le Paris St-Germain a dominé Toulouse sur sa pelouse (2-0).

Le match : Bordeaux – Auxerre

Bordeaux 10e et Auxerre 14e à la veille de cette 9e journée de Ligue 1, inutile de dire que les deux formations avaient faim de points. Au Stade de l'Abbé Deschamps Auxerre espérait profiter du regain de forme observé à Arles-Avignon (4-0). Bordeaux ne l'entendait pas de cette oreille. L'entame de match fut complètement à l'avantage des Girondins. Sur un corner obtenu par Plasil à la 19e, Anthony Modeste, coupait bien au premier poteau et ouvrait logiquement le score. Un but mérité pour les champions de France 2009 qui venait briser la belle série auxerroise de trois matchs sans en encaisser. L'AJA, trop fébrile défensivement, subissait la maîtrise technique des Bordelais.Loin de son statut d'équipe de Ligue des Champions, les joueurs de Jean Fernandez rejoignaient les vestiaires dominés dans tous les compartiments du jeu (1-0). Plus à l'aise en seconde période, l'AJA ne parvenait pourtant pas à revenir à la marque. A la 69e minute, Alou Diarra se voyait exclure de la partie pour un deuxième carton jaune. Hors de lui après avoir été sanctionné une première fois pour un tacle trop sévère, le nouveau capitaine de l'équipe de France disjonctait et poussait l'arbitre pour manifester son mécontentement. Deuxième carton jaune immédiat et exclusion. Bordeaux finissait les 20 dernières minutes à 10. Une expulsion sans conséquence même si Auxerre a accentué sa pression en fin de rencontre. Les joueurs de Jean Tigana assurent l'essentiel en obtenant trois points essentiels, leur quatrième victoire de la saison. Auxerre jouera mardi à Amsterdam contre l'Ajax pour la 3e journée de la Ligue des Champions, quasiment capitale pour espérer décrocher la 3e place de son groupe dominé par le Real Madrid et l'AC Milan.

Le fait du jour : le podium du PSG

Paris s'est imposé (2-0) face à Toulouse grâce à des buts de Sakho (11e) et d'Erding (56e). Grâce à sa victoire à l'extérieur, les hommes d'Antoine Kombouaré sont remontés provisoirement à la 3e place du classement de Ligue 1, un point devant leur victime du soir, Toulouse. Le PSG se reprend après son match nul face à Nice lors de la journée précédente. Rien ne va plus en revanche pour le club de la ville rose qui enregistre son cinquième match sans victoire.

La surprise : Arles-Avignon

Arles-Avignon a mis un terme à une terrible série de huit matchs et autant de défaites en accrochant Brest (0-0). Le club promu de Ligue 2, avec le plus modeste budget de l'élite, remporte ainsi le premier point de sa saison sur la pelouse de Brest, pourtant cinquième avant la 9e journée. La route semble encore longue pour sortir de la zone rouge.

Le joueur : Loïc Rémy (Marseille)

Loïc Rémy s'est offert sa première réalisation avec l'OM contre Nancy! Dans la lignée de son premier but en carrière en équipe de France,  la semaine dernière contre la Roumanie (2-0), l'ancien niçois a profité de la belle remise de Gignac pour tromper le portier nancéen (27e). Un but en deux temps, après un premier échec, qui a le mérite de débloquer son compteur. Signe également qu'il surfe sur une confiance retrouvée.

Le but : Yanga -Mbiwa (Montpellier)

Yanga -Mbiwa s'est adjugé le plus beau but de la soirée. Le défenseur montpelliérain a été à la conclusion d'un formidable mouvement. Sur un corner, à la 30e minute, il plantait la défense sochalienne d'une superbe tête plongeante. Auteur de la passe décisive, Spahic lui transmettait le cuir, lui aussi d'une tête plongeante décroisée. Ouverture du score splendide sur ce coup de flipper devant une défense sochalienne plantée sur place.

Jean Fernandez célébrait son 500e match sur un banc de Ligue 1. A 56 ans, l'entraîneur de Bourgogne a dû voir d'un mauvais œil la défaite des siens contre Bordeaux (0-1). L'anniversaire est gâché. Passé par Cannes, où il a rencontré un certain Zinedine Zidane, Nice, l'OM ou le Losc, Jean Fernandez opère à l'AJA depuis 2006.

René Lobello  (entraîneur adjoint de Sochaux) : "Ce résultat est une déception. Nous n'avons pas été bons, nous avons été en dessous de ce que l'on est capable de montrer. Nous avons une bonne dynamique à domicile. A l'extérieur, nous attaquons les matches en recherchant toujours ce point, voire cette victoire. Pour cela, nous devons être bon dans tous les compartiments de jeu. Cela n'a pas pas été le cas. C'est une bonne leçon d'humilité qu'il faut retenir. Il nous reste encore beaucoup, beaucoup de travail. Nous avons été en dessous dans tous les compartiments du jeu. Nous avons été moyens derrière, nous avons couru après le ballon au milieu. Devant, on ne s'est pas créé beaucoup d'occasions. Nous avons été en dessous de notre valeur. Nous avons manqué de concentration et de rigueur sur le premier but de Montpellier. On sait qu'un match très serré peut se débloquer sur un coup de pied arrêté".