Le président de la Fifa Joseph Blatter
Le président de la Fifa Joseph Blatter | FABRICE COFFRINI / AFP

Blatter satisfait par le Qatar

Publié le , modifié le

Après avoir déclaré lundi que désigner le Qatar comme pays organisateur de la Coupe du monde 2022 avait «peut-être été une erreur», Sepp Blatter a clarifié ses propos ce mardi. En marge du Comité international olympique à Buenos Aires, le président de la Fifa a affirmé l'inverse. "Non, ce n'était pas une erreur, parce que selon la rotation il était temps d'aller dans le monde arabe. Et maintenant nous y sommes. Ce n'est pas un très grand pays, mais c'est un pays très important. Donc la décision était parfaitement en accord avec la politique de la Fifa et celle de son président."

En revanche, le dirigeant suisse pense plus que jamais qu'il ne faut pas disputer cette compétition en été : «Mon opinion, et ce sera discuté par le Comité exécutif de la Fifa, est que jouer en été au Qatar n'est pas la bonne chose à faire. On peut également jouer en hiver, et c'est aussi une question de solidarité. Si on ne joue jamais de Coupe du monde en hiver, on sera dans une situation où aucun pays autour de l'équateur et de l'hémisphère sud ne pourra l'organiser."

La perspective d'une Coupe du monde au Qatar a soulevé beaucoup d'interrogations, notamment parce qu'en cas de tenue du tournoi pendant l'été, les températures y atteignent 50°C. Mais les appels à un aménagement du calendrier pour l'organiser durant l'hiver européen se heurtent à l'opposition
de nombreux acteurs, notamment les ligues européennes qui redoutent des perturbations majeures de leurs compétitions.

Christian Grégoire