Blatter pour clore le débat

Blatter pour clore le débat

Publié le , modifié le

Le président de la Fifa, Sepp Blatter, a déclaré mercredi que la polémique née de ses propos sur le racisme était close, disant avoir été blessé par la vague de réactions négatives suscitée par ses commentaires.

Présent au comité exécutif de la Confédération asiatique de football, Blatter s'est montré sensiblement plus nerveux qu'à l'accoutumée. "Je peux seulement dire qu'en ce qui me concerne, le sujet est clos. Je ne peux rien dire de plus", a dit Blatter à la presse. "Si quelqu'un pense encore que je suis raciste, je suis désolé de lui dire que je travaille à la Fifa depuis 37 ans. Il n'y a pas de racisme (de ma part), rien du tout, et pour moi le sujet est clos et bien clos. "On passe à autre chose." La semaine dernière, Sepp Blatter avait assimilé les propos racistes sur les terrains à un fait de jeu, estimant qu'une simple poignée de main devrait suffire à régler les incidents. Ces propos ont soulevé une vague d'indignation, notamment en Angleterre, et le président de la Fifa a présenté ses excuses. "Dans mes activités de président de la Fifa, rien ne me surprend mais j'ai été très blessé par les commentaires (négatifs) car ils m'ont touché dans ma conscience", a dit le Suisse.

francetv sport @francetvsport