Blatter a bien été entendu par la Commission d'éthique

Publié le , modifié le

Contrairement à ce qu'il avait déclaré, Sepp Blatter aurait bel et bien été entendu par la Commission d'éthique de la Fifa avant sa suspension de 90 jours. Celui qui quittera le poste de président de plus haute instance du football mondial qu'il occupe depuis 1998 en février prochain, a été suspendu au même titre que Michel Platini. L'audition a eu lieu le 1er octobre, soit une semaine avant l'annonce de la suspension selon le porte-parole de la Commission d'éthique.

Les dernières lignes de défense sautent une à une. Suspendu 90 jours par la Commission d'éthique de la Fifa, qu'il a lui-même nommé, Joseph Blatter avait prétendu que cette commission n'avait pas respecté la charte d'éthique en ne l'entendant pas avant de le suspendre. Le porte-parole de la Commission d'éthique a démenti ces accusations en affirmant que le Suisse avait été entendu le 1er octobre dernier, soit une semaine avant l'annonce de sa suspension.

Blatter a fait appel

Plus tôt dans la journée, le New York Times avait annoncé que Blatter avait décidé de faire appel de sa suspension auprès de la chambre des recours de la Fifa. Selon le journal américain, les avocats de Blatter demandent dans ce courrier qu'il soit entendu en leur présence afin de pouvoir plaider sa cause, assurant qu'avant l'annonce de sa suspension, il "n'avait pu se défendre que lors d'un court entretien avec les enquêteurs".

Pas la même défense pour Platini

Par ailleurs, le porte-parole de la Commission d'éthique a précisé à l'AFP  que Michel Platini, président de l'UEFA également suspendu pour 90 jours, a lui  aussi été entendu le 1er octobre. Sollicité par l'AFP, son entourage a répondu: "Michel Platini a bien été  entendu le 1er octobre par la chambre d'investigation de la commission  d'éthique mais il n'a pas été entendu ensuite par la chambre de jugement de  cette même commission". Contrairement à Blatter, l'argument de la tenue ou non d'une audition ne  figure pas dans les communiqués transmis par Platini le jour de sa suspension.