Laurent Blanc - conférence de presse
Laurent Blanc avant l'amical France - Brésil, le 9 février | RB

Blanc : "Beaucoup de points positifs"

Publié le , modifié le

Bien que les Bleus ont évolué en supériorité numérique durant plus d'une période, le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc a savouré la victoire contre le Brésil (1-0), en amical mercredi au Stade de France, estimant que "sa valeur" restait "importante".

Quel bilan tirez-vous de cette victoire ?
"L'analyse sera plus complète à froid mais on est d'abord heureux du résultat. Le fait d'avoir joué à onze contre dix a été certainement plus facile mais j'ai aimé le contenu. On n'a pas tout réussi mais il y avait des intentions de jeu et on a essayé de rivaliser au niveau de la circulation et de la possession du ballon. Donc ce soir, il y a beaucoup de points positifs."

Quelles valeurs peuvent avoir les deux victoires obtenues en amical contre l'Angleterre et le Brésil ?
"Pour notre objectif majeur, la qualification pour l'Euro, ces deux victoires n'apportent aucun point. Mais ces deux matches doivent nous permettre d'avoir un capital confiance au niveau des joueurs et du collectif. Il faudra qu'on s'en serve énormément lors des matches qualificatifs pour l'Euro."

Comment avez-vous trouvé le match de Benzema ?
"Il n'a pas marqué des points, il a marqué un but. C'est surtout le gardien brésilien qui l'a empêché de marquer plus de buts. Mais ce que je retiens surtout de son match, c'est que dès qu'il touche le ballon, il est très très dangereux. Karim a réalisé un grand match."

Comme Mexès ?
"Ce que j'ai aimé c'est la prestation de tout le bloc défensif qui a été solide. Philippe a fait un grand match, Adil (Rami, ndlr) a été à la hauteur, Hugo (Lloris, ndlr) a fait la parade qu'il fallait quand il fallait. Ce bloc commence à se connaître et a être performant ensemble. C'est important parce que c'est sur une base défensive que repose souvent la reconstruction d'une équipe."

Auriez-vous préféré rester à onze contre onze ?
"Cette victoire aurait eu plus de valeur mais l'arbitre a décidé d'expulser un joueur brésilien. En deuxième mi-temps, on a eu plus de maîtrise de la balle parce qu'à dix contre onze c'est beaucoup plus facile et on a eu plus d'espaces. Cela a facilité les choses mais la valeur de cette victoire reste importante pour nous."

Ménez a aussi été décisif...
"Il a été décisif sur une action de grande classe. Il en est capable, on le sait et il est capable de le faire plusieurs fois, c'est ce qu'il fait avec la Roma. On l'a senti timoré en début de match mais je lui avais dit en début de match: +Ne lis pas ce qui est écrit, ce n'est pas ta seconde chance". C'est un garçon de talent, il a un potentiel énorme."

Gourcuff a été sorti sous les sifflets. Est-ce juste ou sévère ?
"Je ne juge pas la performance d'un joueur en fonction des sifflets. Sa performance m'a plu. Il a peut-être raté des choses. Le niveau qui était le sien ne va pas revenir comme un coup de baguette magique mais je l'ai trouvé dans le tempo de l'équipe. Il doit faire beaucoup plus, il en est capable, mais il s'est rendu disponible, il a été au diapason de l'équipe."

AFP