changement PSG
Zlatan Ibrahimovic, le joueur du PSG, est remplacé par Jérémy Ménez, le 17 mai 2014 au Parc des Princes. | JEAN MARIE HERVIO / DPPI media

Bientôt la possibilité de faire un 4e remplacement en match ?

Publié le , modifié le

L'International Board, l'organisme qui régit les règles du football, envisage d'instaurer la possiblité d'effectuer un 4e changement en cas de prolongations.

Les changements de règles sont rares dans le football. Mais la Fifa pourrait bientôt apporter une grosse innovation dans le jeu. L'International Board (IFAB), organe garant des règles du football, va en effet se pencher lors de son assemblée générale le  28 février à Belfast (Royaume-Uni) sur plusieurs propositions dont l'une vise à  autoriser un quatrième remplacement lors de la prolongation.

Le Board réfléchit aussi à modifier la "triple peine"

Élu meilleur entraîneur de l'année en janvier à Zurich, le sélectionneur de  l'équipe d'Allemagne, Joachim Löw s'était prononcé en faveur d'un quatrième  remplaçant, le football étant devenu selon lui "plus physique et rapide". "Je souhaiterais un quatrième remplacement, ce serait quelque chose d'utile  pour l'entraîneur que je suis. Ce serait utile notamment en cas de  prolongation", avait-il expliqué. Le Board devra également prendre une décision concernant un possible  assouplissement de la "triple peine" (penalty, carton rouge et suspension), en cas de faute du dernier défenseur dans la surface, sur la base d'une proposition de l'UEFA.

A l'ordre du jour figurent d'autres points qui seront abordés mais pour  lesquels aucune décision ne sera prise lors de cette séance, à savoir les  exclusions temporaires dans le foot junior récréatif, et, notamment, le fait de  toucher le ballon de la main et l'utilisation potentielle des ralentis vidéo  pour assister les arbitres. Cette assemblée intervient à la suite des premières séances de deux nouveaux groupes consultatifs, le groupe consultatif technique et le groupe consultatif pour le football, qui se sont réunis en novembre 2014 dans le cadre de la séance annuelle de travail de l'IFAB tenue à Belfast.

Camille Belsoeur @camBelsoeur