Benzema le sauveur, Lewandowski le chasseur, Ronaldo le tueur… ce qu'il faut retenir du week-end européen

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Karim Benzema a délivré le Real face à Elche
Karim Benzema a délivré le Real face à Elche. | GABRIEL BOUYS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La fin de saison approche dans les différents championnats étrangers et le suspense reste entier. Karim Benzema s'est une nouvelle fois mué en sauveur, tandis que Cristiano Ronaldo et Robert Lewandowski ont encore martyrisé les défenses adverses. Sergio Agüero a de son côté enfin retrouvé le chemin des filets et le Français Jonathan Schmid a battu un record en Bundesliga.

• Benzema sauve (encore) le Real Madrid

Les semaines passent et se ressemblent à Madrid. Une semaine après avoir permis au Real d’accrocher le nul dans les dernières minutes face à l’Atlético (1-1), Karim Benzema a une nouvelle fois sauvé son équipe samedi 13 mars, face à Elche (2-1). Alors que les Merengues étaient menés 1-0 à vingt minutes de la fin du match, KB9 a revêtu sa cape de héros pour égaliser dans un premier temps d’une tête rageuse.

Alors que le Real est encore dans la lutte pour le titre, ce nul n’arrangeait pas les affaires de Zinédine Zidane et de son équipe. Une déconvenue qui a poussé Benzema à briller, encore une fois, sur un superbe mouvement avec Rodrygo. Après une remise du Brésilien, le Français du Real a parfaitement conclu cette action d’une belle reprise de volée du pied gauche. Un joli but qui vient offrir une victoire cruciale au Real, qui reste tout de même à six points de l’Atlético de Madrid, qui a concédé le nul contre Getafe (0-0).

• Lewandowski part à la chasse au Müller

Robert Lewandowski, cet insatiable chasseur de buts. Sur la pelouse du Werder Brême (3-1), l’attaquant polonais du Bayern Munich a inscrit son 32e but en 24 matches de Bundesliga. Cette saison, Lewandowski a marqué au moins un but dans 21 des 24 matches qu’il a joué. Des performances impressionnantes que le meilleur joueur de l’année 2020 rend finalement assez banales.

Ce qui l’est moins – banal – c’est que Lewandowski est entré un peu plus dans la légende du football allemand, en devenant, avec 268 buts, le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Bundesliga à égalité avec Klaus Fischer. Le joueur du Bayern n’est "plus qu’à" 97 buts du record de Gerd Müller (365), surnommé le Bombardier. Au rythme auquel il va, Lewandowski (32 ans) a encore le temps de le rattraper. Et le Polonais n’a pas fini de chasser le meilleur buteur de l’histoire du Bayern Munich. Il vise en effet un autre record de Gerd Müller : celui du nombre de buts inscrits sur une saison, établi à 40. Lewandowski a encore neuf matches devant lui pour détrôner, une première fois, "Der Bomber".

• Ronaldo, un triplé pour dépasser Pelé

Cinq jours après, Cristiano Ronaldo n'a pas eu l'air d'avoir digéré l'élimination de la Juventus en Ligue des champions face au FC Porto. Alors le Portugais s'est défoulé sur Cagliari dimanche 14 mars (3-1). En première période, le quintuple Ballon d'Or a réalisé un triplé parfait : but de la tête sur corner, doublé du pied droit sur penalty et triplé du pied gauche sur une belle frappe enroulée. Un hat-trick supersonique, entre la 10e et la 32e minute de jeu, qui a totalement stupéfait Cagliari.

Avec ce triplé – son premier de la saison –, Ronaldo prend le large au classement des buteurs de Serie A (23 buts) et relègue Romelu Lukaku (19 buts), qui a marqué contre le Torino, à quatre longueurs. Le Portugais a en outre désormais marqué plus de buts en matches officiels que Pelé qui, beau joueur, l'a immédiatement félicité sur les réseaux sociaux. Ronaldo, avec 770 buts marqués en rencontres officielles, a revendiqué d'être désormais le meilleur buteur de l'histoire du football, même si ce titre honorifique reste l'objet de débats, les chiffres divergeant selon les sources et les matches pris ou non en compte.

Pelé a en tout cas félicité CR7 pour "avoir battu (son) record de buts en matches officiels", soit 767 buts selon la plupart des sources, un total que Ronaldo avec rejoint le 2 mars. "Je vous admire beaucoup, j'aime vous voir jouer (...). Mon seul regret est de pas pouvoir vous embrasser aujourd'hui", écrit le "Roi" âgé de 80 ans dans un message sur Instagram (5,8 millions d'abonnés). Tout en revendiquant dans sa bio officielle sur ce réseau 1.283 buts au total lors de sa carrière, en comptabilisant les matches non officiels.

• Agüero met fin à une disette de plus d'un an

Sergio Agüero n'avait jamais connu, dans sa carrière, une telle traversée du désert en championnat. Samedi, face à Fulham (3-0), le buteur argentin de Manchester City a marqué en Premier League pour la première fois depuis 416 jours, soit un an, un mois et vingt-deux jours. Une longue, très longue période de disette pour un attaquant de sa trempe, marquée par des blessures à répétition et son passage par la case Covid au début de l'année 2021. Progressivement, le Kun fait son retour et a donc trouvé le chemin des filets sur penalty face à Fulham.

Agüero avait déjà marqué en Ligue des champions cette saison (2 buts en 4 matches) mais a enfin trouvé l'ouverture dans le championnat d'Angleterre. Son retour pourrait faire du bien à City, non pas en Premier League tant les joueurs de Pep Guardiola semblent bien partis pour remporter le titre, mais davantage en Ligue des champions. Les Citizens, vainqueurs en huitièmes de finale aller face au Borussia Mönchengladbach, devraient rejoindre les quarts de finale et auront besoin du meilleur buteur de l'histoire du club (257 buts). Avant de voir celui-ci s'envoler vers d'autres cieux l'été prochain, à la fin de son contrat ?

• Schmid plus capé que Ribéry

Il n'est pas le plus connu des Français évoluant à l'étranger, mais il est désormais celui qui compte le plus de matches joués en Bundesliga. Samedi, Jonathan Schmid a participé à son 274e match de championnat allemand, détrônant ainsi le recordman, Franck Ribéry, 273 au compteur. L'ex-international français a d'ailleurs adressé un message à son compatriote avant le match de Fribourg face à Mayence : "C'est incroyable. Seuls les meilleurs peuvent le faire." Un bel hommage pour Schmid qui n'a jamais joué en France et n'a évolué qu'en Bundesliga. À seulement 30 ans, le Français de Fribourg a désormais de belles années devant lui pour creuser l'écart avec les autres Tricolores qui viendraient jouer en Allemagne.

• Bonus : Lamela brille puis voit rouge

Erik Lamela est définitivement un génie incompris. Présent à Tottenham depuis près de huit ans, le milieu offensif argentin alterne depuis de longues années le bon et le moins bon. Cette histoire en dents de scie de Lamela avec les Spurs a marqué le derby du Nord de Londres entre Tottenham et Arsenal dimanche. Après avoir remplacé Heung-min Son en première période, Lamela a ouvert le score sur un geste exceptionnel : une "rabona" du pied gauche, que peu de joueurs sont capables d'inscrire. Lui l'avait déjà fait en Ligue Europa en octobre 2014 face à l'Asteras Tripolis. Mais suite à ce but sublime, Lamela a récolté deux cartons jaunes, synonymes d'exclusion. Un coup dur pour les Spurs, déjà menés 2-1 grâce au penalty transformé par Alexandre Lacazette. Après ce week-end de Premier League, "North London is red"... tout comme Lamela.