Karim Benzema
L'international français Karim Benzema | TF1

Benzema: "C'est de l'acharnement"

Publié le , modifié le

Karim Benzema s'est exprimé pour la première fois sur l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena: "C'est de l'acharnement" a-t-il dit au sujet de la couverture médiatique comme des propos tenus par le Premier ministre, Manuel Valls. "Je n'ai rien fait. Je ne suis pas coupable", a-t-il encore ajouté dans cette interview à TF1. "On m'accuse, on me traîne dans la boue comme si j'étais un criminel. C'est des choses horribles."

Quelques heures après la retranscription dans Le Monde de ses échanges avec la juge, Karim Benzema a pris la parole. Dans une interview enregistrée mardi et diffusée sur TF1, l'attaquant du Real Madrid est revenu sur cette affaire qui lui vaut une mise en examen: "Je ne comprends même pas pourquoi j’ai été en garde à vue, pourquoi j’ai été sali, alors que c’est moi-même qui ai demandé à être entendu", a-t-il dit au sujet de sa nuit passée à la PJ de Versailles, avant sa mise en examen. Depuis, il estime être victime d'un "acharnement médiatique", appliquant le même mot "d'acharnement" à l'évocation des propos de Manuel Valls hier, sur Europe 1, qui estimait qu'un sportif de haut niveau devait être "exemplaire", sinon il ne devrait pas être en équipe de France.

Il est également revenu sur la discussion qu'il a eue à Clairefontaine avec Mathieu Valbuena: "C’est simple: j’entends qu’il y a une vidéo qui tourne sur lui. Je viens le mettre au courant, mais il a l’air d’être déjà au courant. Je lui dis que je peux l’aider avec mon ami à Lyon. On parle de ça. Je lui demande s‘il a prévenu sa famille. Je lui parlais avec le cœur. Lui-même sait que j'ai été sincère. On n'a jamais parlé d'argent." Affirmant ne pas connaître les maitre-chanteurs, il a reconnu avoir proposé les services de son ami d'enfance (Karim Zenati) "deux-trois fois". Pourtant, Valbuena s'est déclaré "déçu" par le comportement de Benzema. "Il s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews, tout ce qui s'est mis en place. Quand je le vois ce soir-là, il me dit 'merci frero de m’avoir prévenu'", répond le Madrilène, qui avoue néanmoins que ses propos au téléphone, avec Karim Zenati font partie de ses regrets: "La seule chose que je regrette c’est au téléphone avec mon ami d’enfance d’avoir pris ça à la rigolade. C’est pas réfléchi, ça sort comme ça."

Karim Benzema a voulu afficher sa confiance et son espoir dans l'avenir: "J'espère que ça va bien se terminer, qu'on va tous être bien, que ce soit Mathieu, moi, mon ami (ndlr Karim Zenati, l'intermédiaire présumé dans l'affaire et ami d'enfance de Benzema). Et voilà, qu'on retourne tous en Equipe de France pour gagner cet Euro".