Uruguay Chili Copa America
L'Uruguayen Lugano aux prises avec les Chiliens Contreras et Beausejour | AFP - Rodrigo Arangua

Belle affaire pour le Pérou en Copa America

Publié le , modifié le

En s'imposant à domicile contre le Mexique (1-0), le Pérou est revenu à hauteur du Chili, contraint au nul en Uruguay (1-1), dans le groupe C de la Copa America. Chiliens et Uruguayens, si cela ne leur rapporte qu'un point, ont proposé le meilleur match depuis le début de cette compétition. En revanche, pour le Mexique, qui avait contribué à l'élimination de la France en Afrique du Sud au Mondial-2010, c'est le deuxième revers consécutif et la place de dernier.

L'Argentine et le Brésil, traditionnels favoris de la Copa America, étant décevants, c'est le Chili et l'Uruguay qui ont revêtu leurs habits de lumière. Pour la première fois de l'édition 2011, les spectateurs ont assisté à un match emballant. Les deux formations ont proposé un match plein, de bout en bout, avec deux équipes séduisantes qui se sont souvenues que le Mondial-2010 les avaient placées sur le devant de la scène (4e place pour l'Uruguay, le Chili battu en 8e de finale par le Brésil).

L'Uruguay a ouvert la marque par A. Pereira, oublié par la défense adverse et bien servi par Suarez (54e), mais le Chili a vite réagi en égalisant par A. Sanchez, sur un petit centre de Beausejour (65e). Les coéquipiers de Forlan, présent en première période puis transparent, ont eu deux autres grosses occasions, par Suarez qui ratait le cadre, seul devant le gardien (19e) et par Forlan, dont la tête était repoussée sur sa ligne par un défenseur (27e). La Roja a failli marquer le but le plus insolite du tournoi, lorsque le jeune défenseur uruguayen Coates dégageait à la sauve-qui-peut: le ballon rebondissait sur Isla et allait s'écraser sur la transversale des Charruas (43e) !  Les Chiliens prenaient dès lors le jeu à leur compte, multipliant les situations chaudes, comme ce débordement de Beausejour conclu par un tir rasant le poteau (45e) ou cette tête de Jimenez à l'issue d'une superbe action collective, repoussée par Muslera (77e), qui s'employait encore sur deux tirs coup sur coup (82e).

Dans l'autre match de la soirée de ce groupe C, on est retombé dans les travers de ce début de compétition. Le Pérou a légèrement dominé les débats contre le Mexique et une formation rajeunie, sans se montrer transcendant. Guerrero a concrétisé cet avantage en fin de partie (83e), en profitant des largesses défensives des inexpérimentés Mexicains. L'attaquant marquait ainsi son deuxième but dans le tournoi, et prenait seul la tête du classement des buteurs. La meilleure occasion fut pour le capitaine péruvien Vargas, dont le coup franc heurtait l'équerre des cages mexicaines (73e). Du coup, cette petite victoire relègue les Mexicains à la place de lanterne rouge, sans aucun point, alors que les Péruviens se hissent à la hauteur du Chili.