Nani Manchester United de profil buteur 10 2010
Le Portugais Nani | AFP - Andrew Yates

Bataille d'Angleterre et Bundesliga relancée

Publié le , modifié le

Du Nord au Sud de l'Europe, on ne va pas s'ennuyer ce week-end. En Angleterre, Manchester et ses deux clubs phare livrent bataille aux représentants londoniens. L'Inter Milan espère poursuivre sa folle remontée face à la Lazio Rome. En Espagne, après le nouveau camouflet face au Barça, le Real Madrid devra se défaire d'une équipe en forme, l'Athletic Bilbao. Vendredi, Möchengladbach a relancé la Bundeslig

Allemagne: le championnat relancé

La tête toujours aux fêtes, le Bayern Munich s'est fait corriger pour la reprise de la Bundesliga, vendredi en match avancé de la 18e journée. Devant ses supporters, Mönchengladbach n'a pas eu beaucoup de respect pour le champion d'automne battu 3-1. Le retour de Bastian Schweinsteiger n'aura pas suffi. Malgré un but en fin de match de l'international allemand, le leader n'a pas réussi à pallier l'absence de Franck Ribéry, suspendu. Battu 1-0 à l'aller sur une faute de Manuel Neuer, le Bayern a de nouveau pris l'eau sur une boulette de son gardien. Un but fabuleux de Marco Reus, après une mauvaise relance de Neuer, et un doublé de Patrick Hermann ont permis au Borussia de signer un précieux succès et de relancer le championnat. Les Bavarois restent aux commandes, mais Schalke et Dortmund peuvent fondre sur eux en cas de succès respectivement face à Stuttgart samedi et à Hambourg dimanche. Mönchengladbach est un à une longueur.

Italie: L'Inter teste ses velléités

Les Nerazzurri sont lancés dans une course effrénée vers le haut du classement. L'Inter a remporté huit de ses neufs derniers matches, dont le derby face à l'AC Milan (1-0), et pointe désormais à la 5e place de la Serie A. La réception de la Lazio Rome, 4e, dimanche lors de la 19e journée, est un nouveau test sérieux pour les ambitions de Diego Milito et les siens. Trois points séparent les Milanais du podium, six du leader turinois en visite à l'Atalanta Bergame. Claudio Ranieri devra cependant composer son attaque sans Diego Forlan blessé à la cuisse.

Angleterre: Manchester affronte Londres

Manchester remet sa suprématie en jeu face à Londres, lors de la 22e journée de Premier League. City accueille Tottenham tandis que United se rend à Arsenal. Les deux représentants de la capitale se souviennent du calvaire vécu au match aller. Les Spurs avaient été étrillés 5-1 à White Hart Lane tandis que les Gunners avaient bu le calice jusqu'à la lie à Old Trafford dans une déroute historique (2-8). Pointé à 5 points de son rival du jour, Tottenham doit impérativement s'imposer pour croire encore en ses chances de titre. City devra composer sans les frères Touré partis à la CAN et Kompany suspendu. A l'Emirates Stadium, Arsenal, battu par Swansea dimanche dernier, a sans doute fait une croix sur une couronne nationale. Mais Van Persie et les siens visent encore la Ligue des champions et un nouveau revers atténuerait considérablement leur chance de réussite. Mais MU, à trois points de City, doit de nouveau composer avec une infirmerie bien remplie et une défense décimée (Vidic, Fabio, Jones, Smalling).

Espagne: Bilbao, nouvel écueil pour le Real ?

La semaine madrilène a été marquée par un difficile succès à Majorque en championnat samedi suivi d'un revers en Coupe du Roi face à Barcelone, avec en point d'orgue l'affaire Pepe, coupable de vilains gestes contre Messi. Même Zinedine Zidane a dû monter au créneau dans la presse pour défendre José Mourinho et le défenseur portugais. Le Real s'en retourne à la Liga, dont il reste leader avec cinq points de marge sur leurs grands rivaux. Les clubs espagnols disputent ce week-end la 1re journée de Liga, reporté en raison d'une grève des joueurs l'été dernier. Madrid devra donc éviter un nouvel écueil, l'Athletic Bilbao (5e). Et les Basques ne sont pas bons à jouer en ce moment. Ils sont invaincus en championnat depuis le 27 novembre (0-1 face à Grenade) et n'ont subi qu'un seul revers depuis le 24 septembre (6 v, 7 n, 1 d). Ils s'étaient même payé le luxe de neutraliser le Barça (2-2). Bilbao affiche une équipe au quasi complet avec les retours de Llorente, De Marcos et Muniain. Côte Merengue, Di Maria est incertain.

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS