Bastos Michel à genou entouré par Lyonnais Hapoël 09 2010
Michel Bastos entouré de ses coéquipiers lyonnais | AFP - Jack Guez

Bastos: "L'objectif N.1 est de gagner"

Publié le , modifié le

En l'absence de Lisandro, blessé, le Brésilien Michel Bastos sera encore une fois l'arme offensive N.1 de Lyon, qui joue mardi sur le terrain du Benfica Lisbonne en Ligue des Champions. Avec déjà trois buts au compteur, il ne cache pas les ambitions de son équipe: "Nous sommes venus pour la qualification et nous ferons tout pour l'obtenir dès mardi", et de préciser que "l'objectif N.1 est de gagner".

- Quel est votre état de santé après votre blessure contre Sochaux ?
- "Cela va beaucoup mieux. C'était seulement un coup reçu contre Sochaux. Depuis dimanche, je ne sens presque plus rien hormis à l'endroit où j'ai reçu le coup. J'ai encore 24 heures devant moi avant le début de la rencontre et c'est très bien".

- Que vous inspire ce club de Benfica ?
- "En arrivant ici, on voit ce stade magnifique. Jouer contre une grande équipe, cela fait toujours plaisir. Il y aura une très belle ambiance. Pour un joueur professionnel, c'est le très haut niveau. Je suis heureux de ne pas être blessé pour pouvoir tenir ma place mardi soir".

- Dans quel état d'esprit abordez-vous cette rencontre ?
- "On sait que ce sera très difficile. Nous connaissons cette équipe. Nous avons vu à l'aller. Nous sommes venus pour la qualification et nous ferons tout pour l'obtenir dès mardi".

- Compte tenu que vous affrontez Hapoël Tel Aviv lors de la dernière journée, quel est l'objectif du match de mardi, gagner ou ne pas perdre pour jouer le nul qui donnerait la qualification ?
- "Nous sommes venus pour gagner. Ce ne sera pas évident même si marquer des points ici, ce serait déjà pas mal mais l'objectif N.1 est de gagner. Benfica jouera devant ses supporteurs. C'est une équipe de qualité et cette équipe sera favorite".

- Comment sentez-vous l'équipe physiquement ?
- "Ce n'est pas évident. C'est vrai que nous enchaînons les matches et l'entraîneur essaie d'équilibrer les temps de jeu pour chaque joueur. Compte tenu des blessés, cela limite ses choix mais quand on joue le haut niveau, il faut s'habituer. La plupart des joueurs sont ici depuis plusieurs années et connaissent ce type de situation. Il faut se mettre dans la tête que tout va bien se passer".

- Avez-vous plus de pression du fait de l'absence de Lisandro ?
- "Non. Je pense que nous avons tous la pression. Perdre un joueur comme Lisandro qui est notre buteur n'est pas évident. Il nous a fait du bien depuis qu'il est revenu de blessure. Si c'est à moi de prendre le relais et les responsabilités sur le terrain, il n'y a pas de problème. Je suis là aussi pour cela".