Barcelone et Man U pour conclure, la Juve au pied du mur

Barcelone et Man U pour conclure, la Juve au pied du mur

Publié le , modifié le

Barcelone et Manchester United dans les groupes G et H pourraient valider leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions dès la 4e journée ce mercredi. Au contraire, Chelsea, le tenant du titre, et la Juve, risquent de se faire damer le pion par Donetsk dans la poule E. Quart de finaliste la saison passée, Benfica est en grand danger dans le groupe G, tout comme Galatasaray dans le H.

Barcelone et Man U, huitièmes de finale en vue

Plutôt épargnés au tirage, Barcelone et Manchester United s'accommodent pour l'instant parfaitement de la faible adversité qui leur est proposée. Solides sans être géniaux, les deux cadors européens trônent invaincus en tête de leurs groupes G et H (3 victoires). Reversés de Ligue des champions en Ligue Europa la saison dernière, les hommes de Sir Alex Ferguson doivent une revanche à leur public. Pour ceux de Vilanova, il s'agit de faire aussi bien que la saison dernière en phase de poules (5 victoires, 1 nul). Toutefois, leaders des championnats anglais et espagnols ont frisé la correctionnelle lors de la précédente journée. Menés sur leur pelouse par le Celtic pour les Catalans (0-1, score final 2-1), et Braga pour les Mancuniens (0-2, score final 3-2), ils sont finalement parvenus à s'imposer. Un avertissement sans frais qui leur permet de n'avoir plus besoin que d'un succès ce soir pour se qualifier en huitièmes de finale de la compétition.

La Juve tremble, Chelsea dans le dur

Le groupe E marche sur la tête. Composé des champions d'Italie et d'Europe en titre, cette poule semblait promise à la Juventus et Chelsea au vu de la campagne européenne 2011-2012 du Shakhtar Donetsk (dernier d'un groupe G abordable avec 5 points) et de la faiblesse des Danois de Nordsjaelland. Mais les Ukrainiens ont repris du poil de la bête et sont leaders invaincus grâce à deux victoires à domicile et un nul à Delle Alpi face à la Juve. Une "Vieille Dame" toujours à la recherche de son premier succès dans la compétition (3 nuls) et qui s'est mise en difficulté en partageant les points au Danemark face petit poucet du groupe (1-1). En recevant deux fois lors de la phase retour, Transalpins et Britanniques conservent cependant la faveur des pronostics. D'autant qu'en l'emportant face à Donetsk dans un Stamford Bridge imprenable en Europe (2 matches perdus sur 34 sdisputés), les troupes de Di Matteo reprendraient la tête à leurs adversaires et entretiendraient un suspense haletant. A condition que les Turinois mettent les Nordiques au pas après neuf matches nuls consécutifs en coupe d'Europe.

Benfica et Galatasaray en survie

Quart de finaliste tombé face au futur vainqueur de l'épreuve Chelsea la saison dernière, Benfica est en perdition dans le groupe G (1 seul point). La victoire est impérative pour les Portugais au Stade de "la Luz" face au Spartak Moscou afin de se remettre en course pour une qualification toujours envisageable. Si dans le même temps le Barça l'emporte face au Celtic, les Lisboètes peuvent même rejoindre les Ecossais en deuxième position. Avec deux matches consécutifs à domicile, leur destin est toujours entre leurs mains. La situation comptable de Galatasaray dans le groupe H est la même que celle du champion du Portugal 2010. Seule différence de taille : les Stambouliotes devront se déplacer deux fois lors de la phase retour, à Cluj ce mercredi puis à Braga, ses deux adversaires directs pour une qualification qui semble compromise. Le seul club turc vainqueur d'une coupe d'Europe (coupe de l'UEFA en 2000) est en péril.

Jerome Carrere