Messi Barcelone 042011
Lionel Messi (Barcelone) devance Douglas Costa (Donetsk) | AFP - JOSEP LAGO

Barcelone chatie le Shakhtar

Publié le , modifié le

Plus réaliste que le club ukrainien, le Barça a fait un grand pas vers les demi-finales de la Ligue des champions en battant le Shakhtar Donetsk (5-1) en match aller au Camp Nou. Parfois mis en danger, les Blaugrana s'en sont remis à leur talent individuel et collectif pour faire la différence.

On y va tout droit. La demi-finale Real Madrid-FC Barcelone que tout le monde attend aura certainement lieu. Après la victoire écrasante de leurs rivaux madrilènes aux dépens de Tottenham la veille (4-0), les Catalans ont fait aussi bien face au Shakhtar. Présenté comme un adversaire capable de faire déjouer le grand Barça, ce dernier aura bel et bien fait douter les hommes de Guardiola avant de s’effondrer devant la maestria des locaux.

Toujours comme le Real contre les Anglais, Barcelone n’a pas eu le temps de véritablement douter. Deux minutes ont suffi à Iniesta pour profiter d’un cafouillage dans la défense ukrainienne et tromper Pyatov d’un plat du pied tranquille (1-0, 2e). Le match est lancé mais, pour une fois, les Blaugrana ne parviennent pas à surfer sur leur avantage et c’est même le Shakhtar, par ses Brésiliens Luiz Adriano et Willian, qui sont tout proches d’égaliser ! Messi, finalement aligné d’entrée malgré des adducteurs douloureux, tente alors de remettre les siens en ordre de marche mais, ni son coup-franc enroulé, ni son lob, ne mettent les Barcelonais à l’abri. Pour une fois, le salut du club espagnol viendra de ses défenseurs…

Le Barça déroule

Dani Alves n’est pourtant pas un défenseur comme les autres. La latéral brésilien se trouve en position d’avant-centre pour reprendre une ouverture géniale d’Iniesta, contourner le gardien ukrainien, et marquer dans le but vide (2-0, 34e). Le plus est fait pour les champions d’Europe 2009. Même si leur défense ne donne pas tous les signes de sécurité et que le Brésilien Douglas Costa émerveille par sa technique côté Shakhtar, le Barça a désormais le match entre les pieds.

Piqué, en se démarquant bien sur un corner scelle le succès des siens quelques minutes après la reprise (3-0, 53e) et même si Rakytskyy fait passer un frisson dans le Camp Nou en réduisant le score d’un but du genou (3-1, 59e), la riposte des Blaugrana est immédiate : Messi fixe toute la défense et décale parfaitement Keita dont la frappe en force nettoie la lucarne de Pyatov (4-1, 60e). Si Luiz Adriano, en échouant sur le poteau de Valdes, prouve que Donetsk pouvait espérer sans doute mieux que ce score déséquilibré, la fin tourne à la démonstration avec un cinquième but de Xavi, comme à la parade (5-1, 86e). Oui, décidément, Madrid se rapproche à grand pas…

Déclarations :

Mircea  Lucescu (entraîneur du Shakhtar Donetsk) : "La qualification est déjà décidée, le Barça est déjà qualifié. Ce n'est pas le Barça qui a gagné, c'est nous qui avons perdu. Il a profité de  nos erreurs infantiles. Le Barça les a provoquées, et en a profité. Toutes les équipes qui jouent contre Barcelone défendent, nous, nous avons tenté d'attaquer. C'est une machine, mais avec ce type de  jeu, elle peut se fatiguer. Je ne crois pas que cette année, une autre équipe  puisse battre le Barça. A l'avenir, certainement que d'autres équipes vont  progresser et le mettre en difficulté."

Julien Lamotte