Lionel Messi (Barcelone)
Lionel Messi (Barcelone) a encore régalé les Catalans | LLUIS GENE / AFP

Barcelone atomise le Bayer Leverkusen 7-1

Publié le , modifié le

Le Camp Nou a vécu une soirée historique avec le premier quintuplé de l'histoire de la Ligue des champions. Sans surprise, il est l'oeuvre du triple Ballon d'Or Lionel Messi, auteur de cinq buts face au Bayer Leverkusen en 8e de finale retour. Déjà vainqueurs 3-1 à l'aller, les Catalans n'ont laissé aucune chance aux Allemands en s'imposant 7-1.

Le plus dur avait beau avoir été fait au match aller (3-1), il n'était pas question de laisser la moindre chance au Bayer Leverkusen. La Ligue des champions est l'objectif prioritaire des hommes de Guardiola. Autant dire que la mission était impossible pour les Allemands qui faisaient comme leurs prédécesseurs au Camp Nou : défendre en bloc dans leur moitié de terrain. On connaît le résultat… Les Catalans prenaient très vite leur marque faisaient le siège du but adverse. Devant le mur du Bayer, la solution venait des airs comme sur cette louche de Fabregas pour Messi. L'Argentin enchaînait avec un tir dans un angle fermé mais trouvait Leno sur la trajectoire (10e). Ca brulait ! Sur un coup franc de Xavi, Piqué évitait le ballon devant Leno mais le portier allemand était encore à la parade (24e).

Leo Messi (FC Barcelone): "Je suis content, c'est bien d'inscrire un quintuplé, mais l'important aujourd'hui, c'était de gagner et de nous qualifier pour les quarts. Maintenant, peu importe sur qui nous tomberons, ce sera très compliqué: il ne reste plus que de bonnes équipes en lice. Nous savons qu'en Liga, cela va être compliqué pour nous. Mais nous voulons défendre notre titre en Ligue des champions et nous gardons aussi dans un coin de notre tête la Coupe du Roi"

Il fallait donc que le professeur Messi s'y colle. Sur l'une des rares actions du Bayer, c'est Barcelone qui contrait. Xavi lançait Messi dans le rond central. L'Argentin filait seul au but et trompait Leno d'une louche subtile au dessus de l'épaule (1-0, 26e). Deuxième leçon avec une petite course latérale aux abords de la surface allemande. Deux feintes et une frappe chirurgicale (2-0, 42e). Troisième leçon sur un autre lob, du droit cette fois, après un service de Fabregas (3-0, 50e). C'était écrit. Et comme toujours, ça semble si facile à réaliser.

S'il n'y a qu'un Messi, le Barça croit beaucoup en Tello. Tout juste entré à la place d'Iniesta, le nouveau prodige catalan ouvrait son compteur dans un angle fermé (4-0, 56e). Le calvaire ne faisait que commencer pour Leno. Surpris par ses défenseurs, il repoussait un ballon dans les pieds de Messi. En finesse, l'Argentin marquait son quatrième but de la soirée (5-0, 58e). Même pas le temps de souffler puisque Tello y allait aussi de son doublé sur une nouvelle frappe à gauche (6-0, 62e). Les Catalans faisaient presque mouche à chaque fois. Heureusement pour Leverkusen, ils n'insistaient pas trop. La démonstration était réussie. Après un petit break d'une vingtaine de minute, le Barça passait la dernière couche. Messi terminait son récital avec un cinquième but, un record dans un match de C1 (7-0, 85e). Et comme on sait recevoir au Camp Nou, Bellarabi sauvait l'honneur du Bayer d'une superbe frappe (7-1, 90e).

Xavier Richard @littletwitman