Ballon d'Or : Neymar, Suarez, Lewandowski, Tevez, Muller, qui sera le 3e avec Messi et Ronaldo?

Ballon d'Or : Neymar, Suarez, Lewandowski, Tevez, Muller, qui sera le 3e avec Messi et Ronaldo?

Publié le , modifié le

Lundi 30 novembre à 14 heures, on connaîtra les trois finalistes pour l’élection du Ballon d’Or 2015. Qui accompagnera les habituels Lionel Messi, le grand favori, et Cristiano Ronaldo, le lauréat des deux dernières éditions. L’an dernier, il s’agissait du portier du Bayern Munich, Manuel Neuer. Francetv Sport fait le point sur les prétendants au podium.

Neymar (FC Barcelone)

Neymar
Neymar

Son année 2015 : Quasiment parfaite. Comme son compère de l’attaque barcelonaise, Lionel Messi, il a tout gagné hormis la Supercoupe d’Espagne. Outre le palmarès (Liga, C1, Coupe d’Espagne, Supercoupe d’Europe), Neymar est impliqué dans 56 buts en 57 rencontres en 2015 (43 buts et 13 passes) – le tweet a été mis en ligne avant les matches de Ligue des champions contre l’AS Roma et de championnat contre la Real Sociedad – en club et avec la sélection. 

Il a été décisif tout le temps marquant notamment le troisième but, celui du KO, en finale de Ligue des champions. Il a aussi terminé meilleur buteur de la Coupe du Roi (7 réalisations) où il a aussi marqué en finale face à Bilbao. Avec 41 buts inscrits en 2015 avec le Barca, il est le quatrième meilleur buteur européen. Le seul bémol vient de sa Copa America ratée où expulsé contre la Colombie, il a écopé de quatre matches de suspension handicapant le Brésil éliminé en quarts par le Paraguay. Malgré cela, et même s’il n’est pas parmi les trois finalistes, il devrait logiquement obtenir son meilleur classement au Ballon d’or lui qui a terminé 10e en 2011, 13e en 2012, 5e en 2013 et 7e en 2014.

Ce qui lui manque : Pour être dans les trois, pas grand-chose. Le mieux placé pour accompagner les deux extraterrestres qui se partagent le trophée depuis 2008, c’est lui. En revanche, le voir s’imposer serait une immense surprise même si en l’absence de Messi, il a pris ses responsabilités et endosser le costume de leader d’un Barca irrésistible, marquant au passage quelques buts d’anthologie, notamment contre Villarreal. Si le voir soulever son premier Ballon d’Or serait étonnant, le voir terminer deuxième derrière l’Argentin, mais devant le Portugais, ne relève pas du fantasme. Même si d’après lui, il est encore trop tôt pour lutter avec Messi et Ronaldo. "Leo et Cristiano se battent toujours l’un contre l’autre parce qu’ils sont tous deux sur une autre planète. Je n’en fais pas partie", avait-il déclaré lors d’une interview à BeIn Sports début novembre.

Luis Suarez (FC Barcelone)

Le buteur barcelonais Luis Suarez
Le buteur barcelonais Luis Suarez

Son année 2015 : Comme il joue au Barca, Luis Suarez a plutôt brillé – euphémisme – avec un quadruplé. Son adaptation au "mes que un club" a été une réussite, l’Uruguayen transformant le jeu de sa formation. Il est le parfait complément de Messi et Neymar. Lui aussi a été décisif avec le Barca marquant des buts importants : son doublé contre le PSG au Parc des Princes en finale de Ligue des champions, lors du Clasico (2-1) la saison dernière ou celui plus récent (doublé lors du 4-0). Lui aussi, pendant l’absence de Messi a pris les choses en mains étant impliqué dans 15 buts (11 réalisations et 4 passes) en huit matches. Sur l’année 2015, il est actuellement 5e avec 39 buts dont 26 en championnat.

 Ce qui lui manque : S’il n’est pas dans les trois, Luis Suarez ne sera pas loin du podium. Sixième en 2011 quand il était encore à Liverpool, l’Uruguayen peut légitimement viser un Top 5 en 2015. Là encore, son handicap se situe avec sa sélection nationale. Absent de la Copa America en raison de sa longue suspension suite à sa morsure sur Giorgio Chiellini durant le Mondial 2014, il n’a pas pu défendre le titre de la Celeste. Puis contrairement au trois autres (Messi, Ronaldo, Neymar), Suarez pourrait aussi souffrir d’un déficit d’images. L’Argentin et le Portugais sont les meilleurs joueurs du monde, les plus grandes stars du foot mondial, le Brésilien est celui qui devrait leur succéder. Suarez, lui, n’est qu’une star parmi d’autres.

Thomas Muller (Bayern Munich)

Le joueur allemand, Thomas Muller
Le joueur allemand, Thomas Muller

Son année 2015 : Champion d’Allemagne pour la quatrième fois de sa carrière avec le Bayern, Thomas Muller fait désormais partie du gratin mondial. Cet été, une rumeur voulait que Manchester United était prêt à casser sa tirelire (100 millions d’euros) pour l’attirer dans ses filets. Mais Muller est un pilier du club bavarois qui lui prépare un contrat en or massif. Si sa relation avec Pep Guardiola n’est pas forcément au beau fixe, le Catalan ne peut se passer de ce couteau-suisse, ni attaquant, ni milieu, ni ailier mais tellement décisif et déterminant. Neuvième meilleur buteur européen cette année (34 buts en 51 matches), Muller pourrait pour la première fois intégrer le Top 3 du Ballon d’Or (5e en 2014).

Ce qui lui manque : Des titres évidemment. Avec sa seule Bundesliga, l’Allemand fait pâle figure aux côtés des Barcelonais. Après avoir un seul titre, même mineur, n’est pas un handicap puisque Messi avait été sacré en 2012 alors qu’il n’avait remporté qu’une Coupe d’Espagne. Mais l’Argentin sortait d’une saison à 91 buts. Muller n’a pas le même prestige, ni les mêmes statistiques.

Robert Lewandowski (Bayern Munich)

Le joueur du Bayern Robert Lewandowski
Le joueur du Bayern Robert Lewandowski

Son année 2015 : L’attaquant polonais a vécu une superbe année 2015 avec un troisième titre de champion d’Allemagne à la clé, son premier avec le Bayern. Avec 17 buts en championnat, il a été l’un des grands artisans du titre des Bavarois, mais c’est surtout son automne qui en fait un des prétendants au podium. Depuis le début de la saison, Lewandowski en est à 19 buts marqués en 18 matches toutes compétitions confondues, dont un retentissant quintuplé en neuf minutes contre Wolfsburg en Bundesliga.

En 2015, il est même le deuxième meilleur buteur évoluant en Europe à une unité de CR7 (46 en 52 matches contre 47 en 51 rencontres). Outre ses performances en club, avec sa sélection, l’attaquant a été prolifique égalant le record de buts durant les éliminatoires d’un Euro : 13.

Ce qui lui manque : Comme son compère Thomas Muller, Robert Lewandowski n’a pas gagné assez de titres cette saison pour contrecarrer l’avance des deux membres de la MSN. Plus encore que Suarez, son statut parmi les "cracks" du foot européen est moindre, y compris par rapport à son coéquipier Thomas Muller, même si les chiffres jouent en sa faveur.

Carlos Tevez (Juventus Turin puis Boca Juniors)

Le joueur argentin, Carlos Tevez
Le joueur argentin, Carlos Tevez

Son année 2015 : A 31 ans, Carlos Tevez a réussi la meilleure saison de sa carrière sous le maillot de la Juventus Turin. Champion et vainqueur de la Coupe d’Italie avec la "Vieille Dame", lui et son club sont tombés en finale de C1 face au Barca. Individuellement, il a porté l’attaque turinoise avec 29 buts en 48 matches toutes compétitions confondues la saison dernière, dont 20 en Série A et sept en C1 – son meilleur total dans cette épreuve. Il a également été finaliste de la Copa America avec l’Argentine.

Ce qui lui manque : De l’exposition. En quittant le vieux continent cet été pour retourner chez lui en Argentine, à Boca Juniors, "l’Apache" a sans doute dit adieu à ses rêves de podium au Ballon d’Or.

Benoit Jourdain @BenJourd1