Van Dijk Messi

Ballon d'or 2019 : Messi, Van Dijk, Ronaldo, Mané, chacun a son mot à dire

Publié le , modifié le

Ce lundi soir a lieu la 64e édition du Ballon d'Or, trophée récompensant le meilleur joueur de l'année 2019. Lionel Messi, Virgil Van Dijk, Cristiano Ronaldo et Sadio Mané en sont les principaux favoris. Rarement, la hiérarchie mondiale a été aussi difficile à dessiner. Décryptage des arguments et points faibles de chacun des 4 prétendants.

• Lionel Messi (FC Barcelone - Argentine - 32 ans) :

Si l'on en croit la rumeur, l'Argentin a déjà reçu sa 6e couronne. Il faut dire que Lionel Messi n'a pas perdu de son éclat en 2019. Meilleur buteur en Europe lors de la saison 2018-2019 avec 36 réalisations, il en est déjà à 44 buts et 20 passes décisives sur l'année civile 2019 (club et sélection compris). En plus d'un nouveau titre de champion d'Espagne, la Pulga a porté le FC Barcelone en Ligue des Champions, inscrivant un doublé lors de chacune des confrontations de la phase finale contre Lyon, Manchester United et Liverpool. Si le club catalan a été sorti aux portes de la finale sur une défaite cuisante 4-0, Messi a tout simplement terminé meilleur buteur de cette édition de la C1 avec 12 pions. Au-delà des statistiques, il donne l'impression que le poids des années n'a pas d'emprise sur lui. La magie opère toujours.

D'un autre côté, son année 2019 laisse comme un goût d'inachevé. La Pulga n'a toujours pas réussi à décrocher de titre international avec la sélection argentine. Son Albiceleste a été éliminée en demi-finale de la Copa America face au Brésil. Frustré, Messi n'avait pas été bon joueur, criant à la "corruption". Les instances dirigeantes l'ont suspendu pendant 3 mois. Et même si la magie opère toujours, l'homme aux 5 ballons d'or n'a pas réussi à sonner la révolte au retour contre Liverpool. Rappelons qu'il est en concurrence avec des joueurs qui, eux, ont remporté la Ligue des Champions. 

à voir aussi Liga : Le réveil de Lionel Messi crucifie l'Atlético de Madrid Liga : Le réveil de Lionel Messi crucifie l'Atlético de Madrid

• Virgil Van Dijk (Liverpool - Pays-Bas - 28 ans) :

Un an après Luka Modric, on peut se dire que le jury du Ballon d'Or n'est plus obsédé par les attaquants. De là à consacrer un défenseur ? Pourquoi pas. Rarement un joueur n'avait fait autant l'unanimité à son poste. Virgil Van Dijk est assurément le meilleur défenseur du monde en ce moment. Intelligent dans son placement, dominateur dans les duels et doué d'une qualité de relance rare à son poste, le Néerlandais a été sacré meilleur joueur de Premier League - le championnat le plus coté au monde - de la saison 2018/2019. Et que dire de son palmarès... Élément clé d'une épopée mémorable, le natif de Breda a tout simplement remporté la Ligue des Champions avec Liverpool. 

Bon après, ce n'est pas trop dans la nature du trophée de récompenser un défenseur. Le sacre de Fabio Cannavaro en 2006 résonne dans les esprits de tous justement parce qu'il constitue une exception. Alors que tout le monde s'écharpe et gratte pour trouver la moindre stat permettant de départager Messi et Ronaldo, Van Dijk ne peut pas entrer dans cette course. C'est là son point faible. Un autre bémol pourrait être mis sur le fait que Liverpool n'ait pas remporté la Premier League la saison passée, battu par Manchester City.

Les défenseurs, oubliés du Ballon d'Or

• Cristiano Ronaldo (Juventus Turin - Portugal - 34 ans) :

Depuis 2011, il figure systématiquement sur le podium du Ballon d'Or. Il en a déjà 5 dans sa collection. Cristiano Ronaldo est légitimement dans la course au trophée 2019. Le Portugais a remporté la Serie A avec la Juventus Turin sans trembler. Contrairement à Lionel Messi, il a été étincelant en sélection avec le Portugal (14 buts en 2019), remportant d'ailleurs la Ligue des Nations. Si sa route en Ligue des Champions s'est arrêtée en quart de finale, CR7 a éliminé l'Atlético Madrid à lui tout seul en inscrivant un triplé au match retour. Même lors de l'élimination face à l'Ajax, il a marqué un but à l'aller et au retour. 

Mais d'un point de vue statistique, son année 2019 est de loin son cru le moins prolifique depuis ses premières années. Avec la Juventus, il n'a inscrit "que" 20 buts toutes compétitions confondues. Bien sûr, il y a l'échec prématuré en C1. Ajoutez à cela, un titre en Serie A quasiment donné d'avance puisque la Vieille Dame a remporté chacune des 8 dernières saisons.

• Sadio Mané (Liverpool - Sénégal - 27 ans) : 

S'il faut ressortir un joueur du collectif de Liverpool en 2019, Sadio Mané a clairement été l'arme offensive numéro 1 des Reds, devant Roberto Firmino et Mohamed Salah. L'ex-messin a inscrit 37 buts avec son club cette année, tout en remportant la Ligue des Champions. Il a aussi brillé en sélection. Avec le Sénégal, Mané a atteint la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, perdue contre l'Algérie (0-1). Agile, véloce et intenable, il est un véritable poison pour toutes les défenses qui ont essayé de le contenir.

Mais le Sénégalais va peut-être payer le fait de n'être qu'un rouage dans la machine bien rodée de Jürgen Klopp. Sadio Mané n'a pas tiré Liverpool à lui tout seul. Il n'a pas été décisif à partir des demi-finales de la Ligue des Champions. Même constat avec le Sénégal, avec lequel il n'a fait basculer aucune rencontre à partir des quarts de finale de la CAN. Il risque peut-être aussi de payer le fait d'être sénégalais. Jusqu'à présent, George Weah est le seul africain à avoir remporté le trophée tant convoité en 63 éditions.