Di Maria Benzema Ronaldo et Marcelo Real Madrid
Les Madrilènes Di Maria Benzema Ronaldo et Marcelo | Dani Pozo / AFP

Balle de match pour le Real, la Juve en ballotage favorable

Publié le , modifié le

En déplacement sur la pelouse de l'Athletic Bilbao, le Real Madrid peut profiter de cette 20e journée de Liga décalée pour décrocher son 32e titre de champion d'Espagne. Si une victoire sacrerait à coup sûr les hommes de José Mourinho, tout autre résultat pourrait suffire en cas de faux-pas de Barcelone contre Malaga. En Italie, si la Juventus tient la corde face à Milan, la lutte pour la C1 s'annonce acharnée.

ESPAGNE : Duel à distance Messi-Ronaldo 

Avec sept points d'écart à trois journées de la fin, les Madrilènes peuvent voir venir. Plus que jamais favori après sa victoire face à Séville ce week-end (3-0), le Real peut aborder sereinement un déplacement pourtant périlleux à San Mamès. Désormais, seul un miracle pourrait priver les coéquipiers de Cristiano Ronaldo d'un titre qui leur tend les bras après l'immense déception suite à l'élimination en Ligue des Champions. Mais Bilbao ne leur déroulera pas le tapis rouge. Finalistes de la Ligue Europa, les hommes de Marcelo Bielsa, septièmes, doivent absolument s'imposer pour rester dans la course à l'Europe.

De son côté, Barcelone n'attend plus grand-chose de la Liga et accueille Malaga sans pression ni espoir. Seul suspense, le duel de "pichichi" que se livrent Messi et Ronaldo. Avec 43 buts chacun en championnat, les deux meilleurs joueurs du monde affolent les statistiques et la lutte pour le Ballon d'Or s'annonce serrée cette année.

ITALIE : La Juve ne lâche rien

En Italie, la Juventus se rapproche du sacre journée après journée. Forts de leurs trois points d'avance sur le Milan AC, les Bianconeri affrontent un relégable, Lecce (18e), pour tenter de conforter leur place sur la plus haute marche du podium. Derrière, les Milanais, qui reçoivent l'Atalanta Bergame, n'ont plus leur destin entre leurs mains et doivent prier pour que la Juve ne profite pas du calendrier favorable qui l'attend.

A trois journées de la fin, la lutte pour la troisième et dernière place qualificative pour les barrages de C1 s'annonce plus serrée que jamais. Grâce à un redressement impressionnant entamé suite à la nomination du nouvel entraineur Andrea Stramaccioni, l'Inter Milan (6e) compte désormais 55 points, à égalité avec Naples (3e), la Lazio Rome (4e) et l'Udinese (5e). Les Intéristes, qui rendent visite à Parme (10e) mercredi, devront néanmoins composer avec un calendrier très compliqué qui les verra enchainer un derby face à Milan et un déplacement à la Lazio. Mais leur parcours en championnat le prouve : rien n'est impossible. 

Victor Patenôtre

francetv sport @francetvsport