Streller (Bâle) et Vidic (Manchester United) à la lutte pour le ballon
Streller (Bâle) et Vidic (Manchester United) à la lutte pour le ballon | VALERIANO DI DOMENICO / AFP

Bâle et Naples condamnent Manchester

Publié le , modifié le

Les deux clubs de Manchester, United et City, ont été éliminés ce mercredi, tandis que Bâle, Naples et le CSKA Moscou se sont qualifiés pour les 8e de finale de la Ligue des champions. Le coup de tonnerre de la soirée est venu de Suisse avec la victoire surprise du FC Bâle, 2-1, qui a éliminé Manchester United, finaliste de la dernière édition (groupe C). City, victorieux du Bayern (2-0), termine 3e derrière Naples (2-0 à Villarreal) dans le groupe A.

Quel scenario incroyable offre la Ligue des champions ! Et dire que certains s'offusquent parfois des places accordées aux "petits pays" suite à la réforme Platini. Quand on voit une soirée comme celle de mercredi, avec des buts, des rebondissements et des surprises, on ne peut que se réjouir. A moins évidemment de supporter un des deux clubs de Manchester… City, leader de la Premier League estampillée meilleur championnat au monde, et son dauphin United, triple lauréat de l'épreuve (1968, 1999 et 2008), n'évolueront qu'en Ligue Europa à compter de février prochain quand les grands d'Europe (Barcelone, Real, le Bayern, les deux Milan) en découdront dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs.

MU dans le trou à Bâle

Ce mercredi soir, rien n'a sourit à Manchester United, battu 2-1 dans un Parc Saint-Jacques en ébullition. Les 36 000 Bâlois présents ont poussé les leurs d'entrée et le vieux Marco Streller a montré la voie (9e) avant que le rusé Alexander Frei ne double la mise (84e). La réduction du score signée Phil Jones (89e) n'a pas laissé assez de temps aux Mancuniens pour arracher l'égalisation. Alex Ferguson est rentré aux vestiaires la tête basse, comme en 1996, année de la dernière élimination des Red Devils au premier tour. Dans l'autre rencontre du groupe C, Benfica a assuré sa première place en s'imposant (1-0) contre les Roumains de Galati sur un but de Cardozo (7e).

Naples élimine City

L'autre équipe de Manchester, City, jouera également la C3 dans deux mois. Les Sky Blues se sont pourtant imposés (2-0) contre la meilleure équipe du groupe A, le Bayern Munich (buts de David Silva 36e et Yaya Touré 52e) mais ce fût insuffisant puisque Naples l'a emporté sur le même score à Villarreal. Le milieu de terrain suisse Inler a ouvert la marque (65e) avant que le brillant meneur de jeu slovaque, Marek Hamsik, ne libère complètement les Italiens qui terminent deuxièmes derrière le Bayern. De fait, il y aura trois clubs de la péninsule en huitièmes de finale puisque le Napoli rejoint les deux clubs milanais, l'AC Milan et l'Inter (qui termine 1er du groupe B malgré sa défaite face au CSKA Moscou, 2-1).

Réactions

Roberto Mancini (entraîneur de Manchester City): "Normalement avec dix points on passe. C'était un groupe étrange et difficile. C'est peut-être le match à Naples (qui nous coûte la qualification). La vie ne s'arrête pas là. L'Europa League est un trophée important pour Manchester City. Je ne l'ai jamais gagnée. Nous ferons mieux l'année prochaine. C'était la première fois et nous devons progresser."

Alex Ferguson (manageur de Manchester  United): "Bien sûr que nous sommes déçus, on ne peut rien ressentir d'autre.  Cela fait partie du football, il faut savoir composer avec la déception et ce  club s'en est servi comme source de motivation à plusieurs reprises. Ces jeunes  joueurs vont être déçus ce soir mais ils devront faire avec et poursuivre leurs  carrières. Nos résultats ces dernières années ont été fantastiques. C'est une  perte car c'est le meilleur tournoi du monde, c'est une compétition  merveilleuse."

Heiko Vogel
(entraîneur du FC Bâle):  "C'est une belle campagne européenne. Ce match était une finale mais il nous  avait fallu beaucoup de travail pour y parvenir. (Sur la victoire) Oui, c'est  une sensation car ce n'est pas tous les jours que vous battez Manchester  United. C'était merveilleux."

Edinson Cavani (attaquant de Naples): "C'est très émouvant d'être passé en  huitièmes ce soir. C'est une belle récompense pour tous les efforts que nous  avons consentis. Nous savions que Villarreal était une bonne équipe, que ce ne  serait pas évident. Et effectivement, nous avons souffert en première période.  Ensuite arrive ce but, important pour nous parce qu'il nous crée des espaces  dont nous manquions jusque-là. Pour la suite, je n'ai pas de souhait  particulier en matière d'adversaire. Nous savons qu'en huitièmes ne nous  attendrons que des grandes équipes."

Le tableau de bord

. Qualifiés en 8e de finale de la C1:
Têtes de série: Chelsea, Arsenal, Apoel Nicosie, Barcelone, Bayern Munich,  Inter Milan, Real Madrid, Benfica
      
Non têtes de séries: Bayer Leverkusen, Marseille, Zenith Saint-Pétersbourg,  AC Milan, Naples, CSKA Moscou, Bâle, Lyon
      
. Reversés de la C1 en C3: Valence, Olympiakos, Porto, Plzen, Manchester  City, Trabzonspor, Manchester United, Ajax Amsterdam
      
. Directement qualifiés en C3 (encore 9 places à prendre): PAOK Salonique,  Standard de Liège, Hanovre, PSV Eindhoven, Legia Varsovie, Sporting Portugal,  Stoke City, Athletic Bilbao, Metalist Kharkov, Braga, Atletico Madrid, Schalke  04, Twente, Anderlecht, Lokomotiv Moscou

Grégory Jouin @GregoryJouin