Auxerre - Roy Contout - Ajax
Roy Contout (Auxerre) et Vurnon Anita (Ajax) aux prises | AFP - Roy Contout

Auxerre/Ajax, un fauteuil pour deux

Publié le , modifié le

L'AJA et le club d'Amsterdam se disputent à distance la troisième place du groupe G de la Ligue des champions et le ticket pour la Ligue Europa qui en découle. En déplacement à Madrid, les Bourguignons doivent faire un meilleur résultat que les Bataves –qui se rendent à Milan- pour y parvenir. Une tâche difficile.

Après un parcours honorable cet automne dans la plus prestigieuse compétition européenne, Auxerre se verrait bien poursuivre l'aventure dans l'autre compétition continentale certes moins tapageuse mais tellement plus en rapport avec le niveau des Icaunais. Sans démériter, les hommes de Jean Fernandez ont vu le chemin qui les séparait du très haut niveau dans cette C1 et particulièrement dans ce "groupe de la mort" avec trois anciens champions d'Europe (un succès pour quatre échecs).

Afin de continuer un peu plus longtemps l'aventure extra-hexagonale, les Auxerrois savent ce qu'il convient de faire. Deux possibilités s'offrent à eux: soit ils battent le Real à Madrid, autant dire un exploit, soit ils reviennent de Santiago-Bernabeu avec un bon match nul et misent sur un succès de l'AC Milan sur l'Ajax à San Siro. Pas évident mais jouable pour une formation qui n'a jamais rien lâché (pas de défaite par plus de deux buts d'écart).

Pas le vrai Real en face

Les raisons d'y croire sont minces mais pas inexistantes. D'abord parce qu'il y aura beaucoup de changements dans l'équipe du Real. L'entraîneur José Mourinho devrait faire souffler de nombreux titulaires alors que son équipe, assurée de la première place du groupe, évoluera pour une fois sans pression. Le gardien polonais Jerzy Dudek, doublure de Casillas, devrait ainsi disputer son premier match de la saison. Ramos et Alonso, suspendus après leur exclusion à Amsterdam, devraient être remplacés par Arbeloa et "Lass" Diarra. Benzema, remplaçant contre Valence samedi (2-0), en championnat, devrait cette fois être titulaire, Higuain, blessé, étant toujours indisponible. De plus, Auxerre bénéficie des retours d'Anthony Le Tallec et de Jean-Pascal Mignot.

L'attaquant, rétabli d'une blessure à la cheville droite (tendon péronier) l'ayant éloigné des terrains depuis le 19 septembre, a été retenu dans le groupe de 18 joueurs. Il devrait entrer en cours de jeu. Jean Fernandez a gardé le même groupe que celui du déplacement de Lens samedi (1-1). Le Tallec remplace numériquement le jeune défenseur Londas qui sort du groupe. Le défenseur central, qui a purgé deux matches de suspension en Coupe d'Europe, effectue lui son retour. Se plaignant d'un début de contracture à un mollet à la fin du match à Lens, Mignot a reçu des soins et pourra tenir sa place. L'AJA est toujours privée de Hengbart et Ndinga, victimes tous les deux d'une déchirure musculaire à une cuisse. Fernandez devrait sans doute faire tourner son effectif avec notamment le retour de Chafni en milieu à la place de Traoré.

L'Ajax vise le nul

Contrairement à Auxerre, l'Ajax a son destin en mains. En cas de succès à Milan, le club amsterdamois sera qualifié pour les seizièmes de finale de la C3. Et même en cas de score de parité, ça sentira très bon puisqu'il faudrait une improbable victoire de l'AJA sur la pelouse du Real pour éliminer les "Lanciers". Pourtant, l'heure n'est pas à la sérénité côté néerlandais. Martin Jol a démissionné de son poste d'entraîneur lundi et sa démission a été acceptée. Jol, 54 ans, a estimé qu'il n'y avait "plus de base suffisante pour poursuivre une fructueuse collaboration". Frank De Boer, 40 ans, assistant de Bert Van Marwijk en équipe nationale des Pays-Bas, assurera l'intérim jusqu'à la fin de l'année civile.

Cette décision intervient au mauvais moment pour le quadruple champion d'Europe. L'ancien entraîneur de Tottenham et de Hambourg en était à sa deuxième saison au sein de l'Ajax. Après 17 rencontres, l'équipe occupe la 4e place en championnat après un match nul (1-1) contre NEC Nimègue ce week-end. Le titre n'est pas encore compromis mais le PSV Eindhoven, le vrai rival de l'Ajax ces 20 dernières années (davantage que Feyenoord qui marque le pas), semble un ton au dessus. Un ticket pour l'Europa Ligue permettrait aux Rouge et Blanc de respirer un peu mieux avant les fêtes de fin d'année.