Auteur d'un triplé, Cristiano Ronaldo offre un 2e Mondial des Clubs au Real Madrid

Auteur d'un triplé, Cristiano Ronaldo offre un 2e Mondial des Clubs au Real Madrid

Publié le , modifié le

Le Real Madrid aura eu besoin d'une prolongation pour se défaire du club japonais de Kashima Antlers et remporter le Mondial des Clubs à Yokohama (4-2). Dominatrice mais peu inspirée offensivement, la Maison Blanche s'en est remise à Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé. Un an après sa prise de fonction, Zinedine Zidane s'offre un troisième trophée à la tête du Real Madrid.

Habitué aux coups de théâtre de dernière seconde lors des matches importants ces dernières saisons, il n'y aura pas eu cette fois de coup de casque au buzzer de Sergio Ramos pour empêcher les madrilènes de disputer une prolongation que peu imaginait face aux modestes mais valeureux joueurs de Kashima Antlers. Mais quand ce n'est pas le capitaine de la Maison Blanche qui se mue en sauveur, le Real Madrid peut compter sur Cristiano Ronaldo. Auteur de l'égalisation à 2-2 puis d'un doublé en prolongation, l'attaquant portugais a fêté d'un hat-trick son quatrième Ballon d'Or et offre un troisième trophée en un an à Zinedine Zidane après la Ligue des Champions et la Super Coupe d'Europe. 

La défense du Real n'y était pas

Supérieur sur le papier comme sur le terrain, le Real Madrid n'a pas traîné pour prendre l'ascendant grâce à un Karim Benzema opportuniste pour reprendre une frappe repoussée de Luka Modric (9e). Le premier d'une longue série ? Pas vraiment. Malgré une large domination, les madrilènes manquent cruellement d'efficacité et de réalisme pour faire le break (27e, 37e). En face, les Japonais jouent sans complexe et plantent sur leurs premières opportunités. Profitant d'une approximation de Raphaël Varane, Gaku Shibazaki trompe Navas d'une frappe du gauche juste avant la mi-temps (44e) avant de doubler la mise au retour des vestiaires d'une frappe des 20 mètres après s'être baladé entre trois défenseurs madrilènes (52e).

Poussé dans ses retranchements, le Real Madrid s'en remet à Cristiano Ronaldo qui ne laisse pas le temps à ses coéquipiers de douter en égalisant sur penalty moins de dix minutes plus tard (60e). Mais toujours aussi imprécis offensivement (61e, 65e, 73e, 80e), les joueurs de Zinedine Zidane ne peuvent éviter une prolongation dont ils se seraient bien passés.

Ronaldo achève Kashima

Probablement fatigués de leurs trois tours précédents, les joueurs de Kashima commencent à lâcher physiquement en début de prolongation et sur un excellent service de Karim Benzema, CR7 s'offre un doublé (98e) avant d'inscrire son troisième but en trompant le gardien adverse à bout portant après une frappe de Toni Kroos (104e). Ce qui n'aura pas empêché le Real de trembler comme sur cette tête de Suzuki sur la barre au milieu d'une défense madrilène toujours aussi apathique (100e). 

Après la Ligue des Champions et la Super Coupe d'Europe, le Real Madrid s'offre donc un formidable triplé en ajoutant un nouveau Mondial des Clubs à son palmarès. Et malgré une équipe japonaise coriace, la Maison Blanche de Zizou enchaîne un 37e match sans défaite toutes compétitions confondues et termine cette année 2016 en beauté.

Mathieu Aellen