Aulas remet les choses au clair

Publié le , modifié le

Le président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, a annoncé ce mercredi que quatre à cinq joueurs quitteraient le club rhodanien à l'intersaison et évoqué le rôle futur de Bernard Lacombe, son conseiller, qui aura "des responsabilités supplémentaires". Privé de trophée depuis trois saisons, l'OL s'est classé 3e de la Ligue 1 et s'est qualifié pour le barrage de la Ligue des champions.

"Tout le monde se pose des questions. Nous sommes dans un club qui est aussi une entreprise. Nous travaillons, nous nous concertons. Je travaille avec Bernard Lacombe qui sera plus sur le devant de la scène. Je vais lui déléguer des responsabilités supplémentaires", a-t-il dit lors d'une émission diffusée sur OLTV, la chaîne de télévision du club. "Il faut faire le bilan. J'ai rencontré Jérôme Seydoux (ndlr: Président de Pathé, 2e actionnaire d'OL Groupe), les adminisrateurs. Il y aura aussi les partenaires que je vais interroger. Il y a une stratégie commune à mettre en place. Nous avons vécu un peu au dessus de nos moyens. Désormais, il faut raisonner à trois ans avec la perspective du stade", a-t-il poursuivi. L'inauguration du Grand stade est maintenant espérée pour 2014. L'homme fort de l'Olympique lyonnais a également indiqué "qu'il y aura 4 à 5 départs". "Il faut prendre des décisions en harmonie avec l'ADN de l'OL. On ne peut pas imaginer que nous allons vendre nos 25 internationaux. Et s'il faut renforcer le groupe, nous le ferons. Nous avons déjà quelques contacts", a-t-il affirmé".

"Evidemment, nous devons pouvoir compter sur une quinzaine de jeunes, tous internationaux. Cette réflexion est à mener avec Bernard (Lacombe), Rémi (Garde) et Bruno (Genesio), les gens de l'encadrement qui seront avec nous... Nous avons la volonté de réussir, d'aboutir", a poursuivi JMA. Ces propos, qui n'ont rien officialisé, peuvent laisser libre cours à interprétation: celle que Rémi Garde et Bruno Genesio pourraient diriger prochainement l'équipe professionnelle, succédant à Claude Puel, ou celle de l'arrivée d'un technicien venu de l'extérieur. Au sujet de l'encadrement et, par là-même, de l'avenir de Puel, selon le président de l'OL, "les décisions prises seront connues d'ici une dizaine de jours, pas avant et en harmonie avec le droit social". Claude Puel, 50 ans, arrivé à l'été 2008, doit encore une année de contrat à l'OL mais celui-ci ne devrait pas honorer celle-ci après trois saisons sans titre.