Jack Warner, Concacaf
Jack Warner | LUIS ACOSTA / AFP

Attribution de la Coupe du monde 2006 : l'Allemagne avait promis de l'argent à Warner

Publié le , modifié le

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a révélé un projet de contrat datant de 2000 entre la fédération allemande de football et le sulfureux Jack Warner, président de la Concacaf et acteur central du scandale de corruption au sein de la Fifa.

La fédération allemande de football (DFB) continue de s’enfoncer un peu plus dans le scandale de corruption à la Fifa. L’hebdomadaire Der Spiegel a révélé le contenu d’un projet d’accord en 2000 avec Jack Warner, patron de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), afin d’acheter son vote lors de l’attribution de la Coupe du monde 2006.

L’accord prévoyait plusieurs choses : Jack Warner devait recevoir 1000 billets pour des matchs de la Coupe du monde, afin de les revendre et d’encaisser plusieurs centaines de milliers de dollars. La DFB devait également lui transmettre 240 000 dollars, via un intermédiaire, et pour quatre millions d’euros de produits Adidas (chaussures, ballons, sacs, vêtements, …). Jack Warner a également demandé la production de 30 000 drapeaux de son pays, Trinidad-et-Tobago.

Le Bayern Munich est également impliqué via son président de l’époque, Franz Beckenbauer, également vice-président de la DFB. Le club champion d’Allemagne devait organiser un camp d’entraînement annuel, pendant trois semaines, avec une équipe de la Concacaf.

Der Spiegel avait déjà fait des révélations en octobre dernier à propos de l’achat de voix par l’Allemagne pour l’obtention de la Coupe du Monde 2006. Ces informations avaient poussé à la démission Wolfgang Nierbasch, président de la DFB et ancien membre du comité allemand de candidature à la Coupe du monde. La justice allemande, en collaboration avec la Suisse, continue d’enquêter et a déjà perquisitionné les domiciles de plusieurs haut responsables du football allemand, dont Wolfgang Nierbasch.