Eden Hazard Belgique
Eden Hazard sous le maillot belge | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Attentats : le match amical Belgique-Portugal déplacé au Portugal

Publié le , modifié le

Initialement annulé, le match amical programmé mardi 29 mars à Bruxelles entre la Belgique et le Portugal a finalement été transféré au Portugal, a annoncé la Fédération belge mercredi au lendemain des attentats ayant touché la capitale belge. "Pour des raisons de sécurité et par mesure de précaution", la Ville de Bruxelles a préféré ne pas maintenir cette rencontre. Le match aura donc lieu le 29 mars à 19h45 (heure GMT) à Leiria, dans le centre du Portugal.

"Le changement de lieu a été décidé en 24 heures, pour permettre aux supporters des deux sélections d'en prendre connaissance le plus rapidement possible", a ajouté la Fédération portugaise, qui a manifesté "sa totale solidarité avec la Fédération et le peuple belge". Le billet pour le match Portugal-Bulgarie, autre rencontre de préparation pour l'Euro-2016 qui sera disputée dans le même stade ce vendredi, "donnera aussi accès au match" contre la Belgique, a précisé la FPF sur son site internet.

Wilmots aurait joué à Bruxelles

Une décision qui n'a pas totalement réjoui le sélectionneur belge, Marc Wilmots: "Je voulais jouer à Bruxelles, à la maison, parce que je suis contre la peur. On doit continuer à vivre. Mais je respecte la décision des autorités", a-t-il déclaré. "Moi, je voulais jouer ici. Pour leur montrer (aux terroristes) que si des événements terribles ont secoué le pays, la vie y a quand même très vite repris comme avant pour la majorité des gens. Qu'on n'a pas peur et qu'on ne changera pas notre façon de mener nos existences. Maintenant, j'ai juste donné mon avis. Je respecte et accepte la décision inverse prise par la ville de Bruxelles. Ce n'était pas un choix anodin et je mesure la responsabilité écrasante de ceux qui devaient l'effectuer". Et d'ajouter avoir consulté ses joueurs quant à la tenue de cette rencontre: "Restait toutefois à consulter les joueurs auxquels je ne voulais rien imposer, ni collectivement, ni individuellement. Je leur ai accordé deux heures de réflexion et à l'issue de celles-ci, aucun n'a émis la moindre réserve ou réticence. Ils voulaient tous jouer mardi prochain."

Après les attentats du 13 novembre à Paris, qui avaient fait 130 morts, la Belgique avait déjà annulé le match amical contre l'Espagne, programmé le 18 novembre. Plus tôt dans la matinée, l'entraînement de l'équipe de Belgique au stade Roi Baudouin avait, comme la veille, été annulé au lendemain des attentats sanglants. Depuis mardi, le niveau d'alerte antiterroriste est passé à son niveau maximal pour l'ensemble de la Belgique. La Ville de Bruxelles n'était donc pas en mesure d'affecter de nombreux policiers à la sécurisation du stade alors que la menace terroriste reste "sérieuse et imminente", selon le ministère de l'Intérieur. Mardi des attentats perpétré dans le métro bruxellois et à l'aéroport de Bruxelles-National ont fait une trentaine de morts et plus de 250 blessés selon un bilan officiel.

AFP