Arsène Wenger pour son dernier match à l'Emirates Stadium
Arsène Wenger pour son dernier match à l'Emirates Stadium | Adrian DENNIS / AFP

Arsenal rend hommage à Wenger avec une victoire

Publié le

Une victoire contre Burnley (5-0), des chants et une haie d'honneur: Arsenal a rendu un joli hommage à Arsène Wenger et son jeu offensif pour son dernier match à l'Emirates Stadium après 22 ans de règne, dimanche lors de la 37e journée de Premier League.

Des dizaines de milliers de t-shirts portant l'inscription "Merci Arsène" avaient été distribués aux spectateurs, donnant à l'enceinte du nord de Londres des allures de cathédrale rouge. "Je m'attends à ce que le jour soit dominé par la tristesse, a écrit Wenger dans son dernier programme de match. C'est la fin d'une longue histoire pour moi à Arsenal. Mais je suis également reconnaissant d'avoir dirigé ce club que je chéris tant pendant si longtemps." 
 

"L'ère Arsene Wenger est une époque que les fans d'Arsenal n'oublieront jamais", écrit de son côté le club, trois fois champion d'Angleterre sous Wenger, dans un supplément spécial de 60 pages offert aux près de 60.000 spectateurs. "Des matches et des joueurs légendaires, y compris un exploit 'Invincible' qui permet aux supporters d'affirmer qu'ils ont vu la plus grande équipe que le football anglais n'ait jamais produite."

A leur entrée sur la pelouse, les joueurs des deux équipes ont fait une haie d'honneur à Wenger, chaudement applaudi par le public alors qu'il était sorti seul du tunnel. Si Wenger avait annoncé son départ à la suite d'une nouvelle campagne médiocre qui verra Arsenal manquer la Ligue des champions pour la deuxième année consécutive, les "Gunners" n'ont pas déçu dimanche pour cette dernière à domicile. Sous le soleil, Arsenal a largement dominé, trois jours après la déception de l'élimination en demi-finale de l'Europa League.
 

Très vite, Aubameyang a marqué sur un centre-tir de Lacazette, qui venait de réussir un joli contrôle orienté (1-0, 14e). Le Français a ensuite repris parfaitement dans la course un centre de Bellerin (2-0, 45e+3). En seconde période, Wilshere, parti du rond central, a servi Kolasinac pour le 3-0 (54e) avant qu'Iwobi n'y aille lui aussi de son but (4-0, 64e), déclenchant les chants de l'Emirates Stadium (et des supporters de Burnley, un brin moqueurs). "There's Only One Arsène Wenger" ("Il n'y a qu'un seul Arsène Wenger"), ont chanté les "Gooners" avant qu'Aubameyang ne mette un terme au spectacle sur un doublé (5-0, 75e).
 

AFP