"Arrêtez le football", les ultras européens s'unissent contre la reprise des matches à huis clos

Publié le , modifié le

Auteur·e : Paul Giffard
Ultras de Palerme
Les ultras de Palerme, à l'origine de cette initative | FRANCESCO MILITELLO MIRTO / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Des ultras de toute l'Europe se sont unis contre la reprise des championnats à huis clos. Près de 400 groupes d'ultras de 150 clubs venant des quatre coins de l'Europe, sont signataires du document : "Arrêtez le football, pas de football sans supporters".

Le football reprend dès ce week-end en Allemagne, et il se fera sans le moindre supporter. Une situation qui ne ravit pas les 370 groupes d'ultras qui expriment leur colère dans un communiqué unique dans l'histoire du supporteurisme, n'y voyant que le contexte financier pour justifier la reprise du ballon rond en Europe. "Nous croyons fermement que seuls les intérêts économiques entreraient en jeu. Ceci est confirmé par le fait que les championnats devraient recommencer à huis clos, sans le cœur battant de ce sport populaire ni les fans."

L'initiative est à mettre au crédit des ultras de Palerme : Curva Nord 12 Palermo. Un texte qui a conquis, en peu de temps, tout le continent, à tel point que des supporters de 150 clubs européens (France, Italie, Allemagne, Portugal, Espagne, Belgique, ...) ont rejoint le mouvement.

Le public et les supporteurs sont le moteur du -sport populaire-"

"Les gouvernements ont déclaré un verrouillage total, protégeant ainsi la chose la plus précieuse que nous ayons, la santé publique. Nous considérons l'arrêt absolu du football européen plus que raisonnable." Si les groupes de supporters comprennent les décisions des différents gouvernements concernant l'arrêt des championnats de football, ils ne tolèrent aucunement la reprise des compétitions sans leur présence dans les stades.

"Une fois encore, la suprématie de l’argent pèse plus que les valeurs humaines. (...) Les clubs sportifs devraient comprendre que c’est la passion qui rassemble des milliers de personnes entre elles, et ils devraient juste arrêter d’écouter les loups du business. Ils devraient se rappeler que cette passion qui entoure le foot n’est pas du folklore mais son essence : le public et les supporteurs sont le moteur du “sport populaire” par définition".

à voir aussi Les clubs italiens veulent reprendre le championnat le 13 juin Les clubs italiens veulent reprendre le championnat le 13 juin

Un texte signé par des ultras français

Déterminés à se faire entendre, ces groupes d'ultras en appellent à l'UEFA : "Nous demandons aux organes compétents de maintenir les compétitions de football en place, jusqu'à ce que l'encombrement des stades redevienne une habitude sans risque pour la santé collective". Ils dénoncent par ailleurs le système économique en place et l'emprise que les chaînes de télévisions ont sur ce sport. "Les télévisions payantes tiennent les entreprises en échec, dans un système basé uniquement et exclusivement sur les intérêts commerciaux et personnels qui, s'il n'est pas réduit, entraînera la mort du football lui-même."

Le texte a notamment convaincu les South Winners de Marseille, les Red Tigers de Lens ou encore les Ultramarines Bordeaux, qui n'ont pas tardé à le signer. Un communiqué à l'échelle continentale, qui intervient un mois jour pour jour après celui des supporters français, déjà remontés contre une éventuelle reprise de la Ligue 1 au nom des impératifs financiers. Depuis, le championnat de France a été arrête par ordre du gouvernement

à voir aussi Les supporters de Ligue 1 fustigent l'idée d'une reprise à huis clos Les supporters de Ligue 1 fustigent l'idée d'une reprise à huis clos

"Le foot doit redevenir un sport populaire"

"Si nous avions l'intention de profiter de notre passion, comme il nous arrive de lire et de ressentir ces jours-ci, nous pousserions au redémarrage des championnats. Tout cela doit changer. Nous sommes prêts à faire face à ceux qui sont en service, à ramener le football à l'aube, à retourner vivre notre plus grande passion à la première personne, à faire en sorte que cela redevienne UN SPORT POPULAIRE", conclu le communiqué.

Différents championnats comptent reprendre, comme c'est le cas en Allemagne dès ce week-end. Mais des joueurs du Dynamo Dresde, ont été récemment testés positifs au Covid-19. L'équipe a donc été placée en quarantaine et ne pourra rejouer comme initialement prévu. Une nouvelle qui risque de contrarier les instances allemandes qui souhaite clôturer la saison le 30 juin.

Paul Giffard paul_gfrd