Anzhi Makhatchkala
Les joueurs de l'Anzhi, le Français Lassana Diarra, le Camerounais Samuel Eto'o et le Brésilien Willian | MAXPPP - YURI KOCHETKOV

Anzhi Makhatchkala va vendre ses stars

Publié le , modifié le

Le club russe d'Anzhi Makhatchkala aborde un tournant dans sa jeune histoire. Après l'opulence, son propriétaire, le milliardaire russe Suleiman Kerimov, a décidé de réduire de manière considérable son budget et ainsi de vendre les vedettes achetées et rémunérées à prix d'or ces dernières années. L'Anzhi paye donc des résultats qui ont tardé à venir et après le départ de son entraîneur Guus Hiddink pourrait bien voir filer Samuel Eto'o, Lassana Diarra et les autres.

Une page se tourne à l'Anzhi. Après une entrée fracassante sur la scène du football mondial à l'été 2011 au moment de la signature de l'attaquant vedette Samuel Eto'o et de son salaire mirobolant de 20,5 millions d'euros par an, le club du Daguestan, une région de la Russie, va rentrer dans le rang. Fini les stars et les transferts dispendieux, l'heure est aux économies. "La principale information est qu'Anzhi va faire l'objet d'une  réorganisation. Nombre de nos coûteuses vedettes vont quitter Anzhi, et le  budget du club va baisser de 50-70 millions de dollars par an", a indiqué sur Twitter Konstantin Remchukov, président du club qui était quasiment inconnu avant son acquisition par Suleiman Kerimov, un magnat du pétrole, en janvier 2010. Remchukov, qui a reconnu que le club avait "échoué à rencontrer un rapide  succès", a précisé que Kerimov donnerait plus tard des détails concernant cette réorganisation.

Mauvais résultats et soucis de santé

La principale raison de cette volonté de réduire les budgets? Les résultats. Le club ne s'est pas qualifié pour la Ligue des Champions, a été éliminé en 16e de finale de Ligue Europa par Newcastle l'année dernière et a perdu en finale de Coupe de Russie. On est loin des ambitions affichées au moment de l'achat du club par Kerimov qui s'étaient traduites par l'achat de stars (Roberto Carlos, Eto'o, Lassana Diarra, Willian). Le début de la nouvelle saison ne l'a pas encouragé non plus. Entre la démission de Guus Hiddink, après deux matches (un nul, une défaite) non sans avoir fait une "Leonardo" en bousculant le quatrième arbitre de la rencontre contre le Dynamo Moscou, et des résultats inquiétants (2 points en 4 rencontres, 13e du championnat), la situation devenait critique. Ses ennuis de santé après la deuxième défaite de la saison à domicile contre Rostov ont été la goutte d'eau et le signal du changement total de politique. Toutefois, Kerimov s'est réuni avec les joueurs et a promis aux vedettes les  plus chères du club l'aide des dirigeants pour trouver une nouvelle formation, soulignant qu'Anzhi tiendrait ses obligations financières, selon la même source.

Stars à vendre

Désormais, l'heure est aux grands départs du côté du Caucase. Samuel Eto'o (acheté 27 millions d'euros à l'Inter), joueur le mieux payé du monde, Lassana Diarra (acheté 5 millions au Real), le Brésilien Willian (acheté 30 millions au Shkatar), le défenseur Christopher Samba (acheté 14 millions à Blackburn), le latéral Zhirkhov (acheté 15 millions à Chelsea), l'attaquant Lacina Traoré (acheté 18 millions à Krasnodar), tous vont devoir trouver un nouveau club. En tout, depuis son arrivée en janvier 2010, Kerimov a dépensé 234,3 millions d'euros sur le marché des transferts. Si l'avenir de l'Anzhi parait aujourd'hui incertain, Suleiman Kerimov a fait savoir qu'il ne vendrait pas le club. Mais le successeur de Guus Hiddink, le Néerlandais René Meulensteen, devrait lui aussi partir pour laisser sa place à l'ancien entraîneur Gadzhi Gadzhiev selon Sport Express.