Antonetti défend ses collègues

Publié le

L'entraîneur de Rennes Frédéric Antonetti, après la large victoire de son équipe (7-0), a pris dimanche la défense de ses collègues des neuf clubs de L1 éliminés dès les 32e de finale de la Coupe de France, piégés par le calendrier et pris selon lui pour "de la chair à canon".

Romain Bonte