Arsene Wenger
Le manager d'Arsenal, Arsène Wenger | AFP - IAN MACNICOL

Wenger: "On y croit à fond"

Publié le , modifié le

Arsenal leader du Championnat d'Angleterre et vainqueur de son premier match de Ligue des champions, Arsène Wenger a tout pour être heureux. Chahuté en début de saison par les supporters des Gunners, l'Alsacien reste néanmoins sur ses gardes à l'aube d'affonter Naples en C1. "Un match déjà vital" dans ce groupe F "de la mort", selon l'ancien technicien monégasque.

Cette rencontre de Ligue des champions contre Naples est-elle votre plus gros test depuis août ?
Arsène Wenger: "Oui. Naples est une superbe équipe. C'est un groupe vraiment difficile.  Avec Marseille, Naples et Dortmund, nous sommes tous dans le haut de tableau de  nos championnats. Ce match est donc déjà vital pour la qualification. Une  victoire nous mettrait en position de force pour la suite après notre succès à  Marseille (2-1) lors de la première journée. Les matches à domicile seront  décisifs dans un groupe de cette qualité, à commencer par celui-ci. En ayant déjà gagné à l'extérieur, on sait que si l'on remporte toutes nos rencontres à domicile, on sera qualifié".
   
Que redoutez-vous en particulier à Naples ?
A.W: "Il n'y a pas de peur mais nous respectons le talent de leur effectif, notamment les quatre joueurs les plus offensifs qui sont très dangereux. Higuain est un fantastique joueur de surface qui anticipe très bien, Callejon  et Insigne vont vite sur les côtés et puis Hamsik est celui qui fait le plus de passes décisives et qui est un joueur vital pour eux. Mais nous sommes en  confiance et nous sommes prêts pour gagner ce match".

Etes-vous surpris par les progrès d'Olivier Giroud ?
A.W: "Non. Dans tous les clubs où il est passé, il a toujours eu une  meilleure deuxième saison que la première. C'était un énorme bond de passer de  Montpellier à Arsenal et une première saison est toujours difficile. Mais pour  moi, il est déjà l'un des meilleurs buteurs en Europe et, à 27 ans, il va  continuer à progresser. Je pense que ses meilleures années sont devant lui".

Wenger: "Beñitez est un très grand manager"

Quel regard portez-vous sur le retour en Angleterre de Benitez ?
A.W: "C'est un très grand manager. Il l'a prouvé. Quand vous affrontez ses  équipes, vous savez que ce sera difficile. Les gens ont été trop durs avec lui  à Chelsea la saison dernière mais il a très bien su gérer la situation et il a réussi là-bas. Avec le temps, les gens réaliseront tout cela".
   
Que s'est-il passé avec Higuain que vous avez tenté de recruter à  Arsenal et qui est aujourd'hui à Naples?
A.W: "Ce n'est pas le meilleur moment pour parler des transferts. Il était  sur le marché et, comme vous le savez, plusieurs clubs le voulaient. Ça ne sert  à rien de continuer à en parler".
   
Arsenal est leader de la Premier League. Pouvez-vous être champion?
A.W: "Soit vous y croyez à 100%, soit vous n'y croyez pas du tout. Nous, on y  croit à fond. Mais parler de titre aujourd'hui, après six matches, est  ridicule. Je pense que le plus important est d'avoir un bon équilibre entre  ambition et humilité. Ambition parce que nous voulons gagner et humilité parce  que nous n'avons joué que six rencontres. Notre défaite contre Aston Villa lors de la 1re journée (3-1) n'était qu'un accident même si cela a rendu la  situation un peu explosive. C'est lié à plusieurs facteurs et surtout c'est la seule lors des 21 derniers matches! Après, on a su répondre avec nos qualités".

AFP