Arsene Wenger
Le manager d'Arsenal, Arsène Wenger | AFP - IAN MACNICOL

Wenger reste accroché à Arsenal

Publié le , modifié le

Actuellement en pleine préparation de la saison avec son club d'Arsenal, Arsène Wenger a glissé quelques mots sur son avenir. Pressenti au PSG à la fin de son contrat (juin 2014), l'Alsacien a tenu à mettre les choses au clair. Il est bien à Londres et son arrivée à Paris n'est pas du tout à l'ordre du jour. Une bonne nouvelle pour Arsenal, une mauvaise nouvelle pour le PSG qui voit sa piste principale pour le futur s'éloigner.

Le 2 septembre prochain, Leonardo ne sera plus au PSG. Pour trouver son remplçant, Nasser Al-Khelaïfi avait déclaré vendredi qu'il voulait prendre son temps. Pourquoi pas attendre une année et l'été 2014 et tenter d'attirer dans ses filets dorés Arsène Wenger, sa cible prioritaire qui sera alors, comme par hasard, en fin de contrat avec Arsenal. Cela ressemblait fort à un plan parfait. Laurent Blanc assurait les affaires courantes durant une saison : un nouveau titre de champion, un bon parcours en C1 et il pouvait aller monnayer son talent ailleurs après avoir fait place nette pour Wenger. Sur le papier, ça avait de la gueule. Mais c'était sans compter sur l'amour qu'Arsène Wenger porte à Arsenal. Et réciproquement. "Je suis décidé à rester longtemps dans ce club. J'ai déjà eu des discussions avec les dirigeants. Tout s'est très bien passé, il n'y a aucun problème", a déclaré le technicien actuellement en stage en Indonésie avec son équipe. 

Attachement et dévouement

En déclarant cela, Wenger a mis un sacré coup de frein à la rumeur qui l'envoie au chevet du PSG la saison prochaine. Wenger et Arsenal, l'histoire dure depuis 17 ans. Pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur ce sont les titres : 3 titres de champion, 4 Community Shield et 4 coupes d'Angleterre - le dernier gagné par Arsenal en 2005 -. Depuis ce trophée, c'est la disette. Une période qui n'a jamais remis en cause "l'attachement" et le "dévouement" d'Arsène Wenger. "Je ne pense pas que je doive encore prouver quoi que ce soit là-dessus", a-t-il assuré. "Je suis comme tout le monde, bien sûr, c'est important de voir si les choses se passent bien. Je ne peux pas assurer à 100% que je serai là. Je pense que je savais quand je me suis réengagé avec le dernier contrat que le club traversait une période économique difficile, parce que nous avions moins de moyens financiers et le challenge était de rester au top en Ligue des champions à cette période", a-t-il précisé. 

"Mon coeur est à Arsenal"

Si besoin était, Wenger en a rajouté une couche et a renvoyé le PSG à ses doux rêves. "Le lien avec le PSG n'existe que parce que je suis Français et que je connais les propriétaires. Mais si c'était le cas, je serais déjà là-bas. Mon coeur est à Arsenal. Je ne suis pas au PSG parce que mon coeur est à Arsenal, et je souhaite rester le plus longtemps possible au club", a-t-il assuré. Une vraie déclaration. Est-elle destinée à faire taire les rumeurs ou Wenger est-il sincère? Lui seul le sait. Une chose est sûre, elle tombe mal pour le PSG qui devra trouver une nouvelle cible si Wenger rempile avec le club londonien.