Henry pour une troisième pige à Arsenal
Thierry Henry, jamais deux sans trois à Arsenal? | GRAHAM STUART / AFP

Wenger repousse Ba et lorgne sur Henry

Publié le , modifié le

Requinqué par une série de trois victoires consécutives en Premier League qui l'ont ramené à 3 points de Tottenham 4e et à 5 unités du podium avec un match en moins, Arsenal cherche tout de même à se renforcer. Selon Arsène Wenger, Demba Ba ne devrait toutefois pas rallier Londres, au contraire de Thierry Henry qui fait réfléchir l'Alsacien.

Arsenal possède la 5e attaque de Premier League ex-aequo avec Everton. Pourtant, les Gunners souhaiteraient se renforcer dans ce secteur pour connaître une seconde partie de saison moins chaotique. Podolski (5 buts) et Giroud (4 buts) peu efficaces, Arsène Wenger ne cracherait pas sur un prolifique buteur lors du mercato d'hiver. Troisième meilleur réalisateur du championnat avec 11 buts en 19 matches, Demba Ba est de ceux-là. Outre son efficacité, l'international sénégalais possède une clause dans son contrat lui permettant de quitter Newcastle contre 9 millions d'euros. Assez pour que la presse anglaise associe son avenir à celui des Canonniers.

Non à Demba Ba

Pourtant, Arsène Wenger a confirmé ce vendredi en conférence de presse qu'il ne recruterait pas l'ancien joueur de West Ham. "Oui, j'aime Demba Ba. Je ne pense pas que ce soit le moment pour parler de cela parce que nous jouons contre lui demain (ce samedi). Je ne voudrais pas mettre Newcastle ou nous ou lui dans une position inconfortable. Si vous me  demandez: allez-vous recruter Demba Ba? Je vous réponds non", a confié le technicien alsacien.

Henry, oui, mais...

S'il a écarté la piste Ba, Wenger a laissé la porte ouverte à Thierry Henry pour un prêt, à l'image de l'intérim réussi la saison passée (3 buts du 6 janvier au 15 février 2012) par le meilleur buteur de l'histoire d'Arsenal (229 buts). "Je n'ai pas perdu mon intérêt pour lui. Il vient toujours s'entraîner avec nous. Nous avons une relation très étroite. Il a eu une deuxième carrière réussie au club la saison dernière" a expliqué l'ancien entraîneur de Monaco. Tout en précisant que rien n'était fait avec les New York Red Bulls au sujet de l'ancien international français de 35 ans et qu'il fallait "faire attention qu'une troisième fois ne soit pas une de trop. Je n'ai pas écarté un nouveau prêt mais nous n'en avons  pas parlé entre nous" a conclu le manager triple champion d'Angleterre. A l'image de certaines prestations de l'équipe fanion cette saison, le board londonien paraît quelque peu brouillon.

Jerome Carrere