Arsène Wenger
L'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger | AFP - ADRIAN DENNIS

Wenger rend fier son propriétaire

Publié le , modifié le

Le propriétaire d'Arsenal, l'homme d'affaires américain Stan Kroenke, avoue sa "fierté" pour son entraîneur Arsène Wenger et estime qu'il est "sur la même longueur d'onde que lui", vendredi dans une interview accordée à The Daily Telegraph.

"Je pense qu'Arsène fait du très bon boulot, explique le businessman de 66 ans d'ordinaire réticent aux interviews. Nous sommes fiers de lui, du club, de la façon dont il est géré. Nous l'avons toujours soutenu, nous n'avons jamais vacillé. Arsène connaît notre façon de penser, notre philosophie, ce que nous voulons faire et je ressens que nous sommes complètement sur la même longueur d'onde. Je pense qu'il veut la même chose de nous". "Je suis très honoré d'avoir le soutien de Stan Kroenke.

Qu'il pense que je peux aider le club est une immense marque de confiance. C'est quelque chose de  très positif", a réagi l'entraîneur français dans la foulée. "Ce qui est facile avec moi, si j'ai une qualité, c'est qu'il n'y a pas besoin de longues discussions pour prolonger mon contrat. (Nous le ferons, ndlr) quand nous trouverons le temps. En ce moment, ce n'est pas la question",  a-t-il encore assuré en renvoyant à son tour un signe encourageant.

Continuer ou pas?

Manager d'Arsenal depuis 1996, le technicien des Gunners est actuellement  dans sa dernière année de contrat et de nombreuses spéculations circulent au  sujet de sa prolongation, et de sa propre envie de le faire, dans les mois à venir. "Il y a beaucoup de pression. Arsène l'a très bien gérée mais à un moment  on se pose tous la question de savoir si on continue ou pas. Certains nous  poussent à le convaincre d'acheter plus de joueurs. Ne comptez pas sur moi pour  interférer là-dedans. Il me donne l'impression d'aimer ce qu'il fait.

Il a une  vue complète sur la gestion du club et de l'équipe", continue Kroenke, pris à partie cet été par une partie des supporters qui lui reproche l'absence de  titres ces dernières années. Actuellement leader du Championnat d'Angleterre, Arsenal a dépensé près de 50 ME, son record personnel, le dernier jour du mercato pour recruter  l'ex-Madrilène Mesut Özil.